Interview avec Florence Coulin Talabot- ATP Consulting

image_pdf

Décrivez-nous l’activité de votre organisation : votre mission et vos valeurs

Ma mission : accompagner les personnes et équipes vers un mieux vivre, en meilleure harmonie avec soi-même et les autres.

Mes valeurs : bienveillance, plaisir, efficacité, sérénité, professionnalisme ?

Mes activités professionnelles : coaching en entreprise et privé, formation d’adulte en entreprise, encadrement d’apprentis, conférences et écriture de romans.

Spécialiste de la communication et des comportements, j’accompagne les individus comme les équipes dans les phases délicates de conflit et de changements, pour des transformations durables et solides.

Grâce à ma formation scientifique et les découvertes récentes des neurosciences, je peux expliquer aux clients les éléments en jeu dans leur situation, les aider à comprendre leur état et les aider à accepter ce qui leur arrive, première étape fondamentale dans le processus de changement. Ils peuvent ensuite plus rapidement comprendre et donc reconnaitre les effets du stress, burnout, effet des personnes toxiques, phase d’errance dans la transformation et pouvoir agir de manière efficace pour prévenir et agir dans ces situations de manière durable. Ils pourront à terme ne plus subir ces situations. Nous déprogrammons les schémas neuronaux toxiques et les remplaçons progressivement pas des « programmes » sains.

Quel est votre rôle et quelles sont vos actions dans votre organisation ? Les rôles :  la fondatrice, directrice, l’animatrice, la créatrice, la secrétaire, la comptable…et les petites mains, tout en un !

Quels sont les 3 plus grands défis que vous avez relevés et comment les avez-vous menés à bout ?

  1. Elever 4 enfants en famille recomposée et arriver à des adultes à peu près responsables et autonomes (ce n’est pas complétement terminé mais on y arrive !!!) tout en consolidant chaque jour un couple heureux.
  2. Devenir indépendante venant d’une famille de salariés, (travailler ses peurs (les miennes et celles de ma famille), autorisations, leadership, croyances), tout en travaillant sur mes schémas personnels pour être légitime et crédible… et depuis plus de 20 ans dans ce métier.
  3. Écrire des romans et en publier un. (Mon premier roman date de mes 14 ans. C’est à 54 ans que je publie le plus abouti. Et je n’ai plus envie de m’arrêter !

Quels sont vos prochains défis et comment allez-vous les relever ?

  1. Ecrire et publier les prochains romans contenant du développement personnel et reflétant mes valeurs, en faire une de mes activités. Je vais me réserver du temps pour écrire dans mon agenda, booster mon premier roman pour trouver un éditeur qui me soutienne pour les suivants et, dans l’attente, trouver des personnes en marketing digital qui vont m’aider à faire une campagne de promotion pour le premier roman publié.
  2. Intégrer un projet de recherche ou/et enseignement/formation en neurosciences et sciences du comportement. Je vais me mettre en lien avec l’université de Genève et sans doute d’autres pour voir si je peux trouver des collaborations intéressantes où chacun y trouve son utilité et amener sa plus-value pour donner de résultats meilleurs pour le projet.
  3. A long terme, préparer la retraite, en gardant une bonne condition physique (sport, alimentation, moins de stress) pour y entrer en bonne santé, choisir et trier des activités, j’ai tellement d’envies !) et la rendre compatible avec ma vie de couple et de famille.

Quelle actualité et quels projets souhaitez-vous mettre en avant ?

Aider chacun à ne plus subir la culpabilité et les manipulations /trouver du temps et inspiration pour le prochain roman (développement personne et nature)

Qu’est-ce qui vous a motivée à faire partie de votre organisation ?

L’indépendance et l’envie de contribuer par mon activité à des relations plus harmonieuses entre les êtres humains et avec la nature. Pour moi être indépendante c’est une forme de liberté. Je peux choisir les mandats, les clients, mes horaires. Elle me permet une grande diversité de mandats et de belles rencontres.  J’ai observé à maintes reprises que la majorité des relations, situations toxiques proviennent de malentendus, de comportement inadéquat, d’une communication déficiente et qu’en comprenant ce qui se joue dans la situations, puis exerçant de nouveaux comportements on peut arriver assez rapidement à des résultats très positifs. Je vois mes clients se transformer et se sentir mieux dans leurs relations, au travail comme dans le privé et c’est fabuleux. Ainsi j’ai l’impression de contribuer un peu à un monde meilleur.

Qu’est-ce qui vous fait avancer dans les moments difficiles ?

Le soutien de mon mari, de ma famille. La foi en la vie et que tout ce qui doit arriver arrivera, sera source d’apprentissage et qu’après un moment de bas, on ne peut que remonter, une expérience que j’ai faite à maintes reprises.

Quel message souhaitez-vous transmettre aux femmes universitaires ?

Quelle que soit votre formation, le niveau de vos études, votre poste, restez simple, à l’écoute, gardez et cultivez votre humilité, votre curiosité et capacité d’émerveillement, respectez chacun et surtout vous-mêmes, ne laissez à personne le pouvoir de vous faire du mal. Vous êtes merveilleuses !

Quel message souhaitez-vous transmettre aux membres du CLAFG 

Il est malheureusement simple de créer des situations toxiques et de les transmettre. Il est tout aussi simple de créer des situation positives et de les transmettre également…C’est un choix de philosophie de communication et de vie. Choisissez la vôtre en pleine conscience.