• CLAFG : LE CHOEUR DES ASSOCIATIONS DE FEMMES

Edito

L’union « Egalité et développement durable » est scellée !!

« Egalité » et « développement durable » sont deux termes d’actualité, mais aussi deux termes qui réunissent les personnes afin d’insuffler ou réveiller des valeurs altruistes, voire philanthropiques sans lesquelles notre humanité se consume lentement mais surement.

Le CLAFG s’est engagé à accompagner les pratiques de développement durables à travers une table ronde qu’elle a organisé avec l’association Graine de baobab.

Rappelons-le, le développement durable est l’affaire de tous, même si les comportements divers tendent à l’ignorer. Et lorsqu’il s’agit de développement durable qui engage des femmes, le CLAFG y trouve toute sa place.

C’est dans ce contexte que la table ronde sur les pratiques de développement durable s’est tenue à Plan les Ouates la semaine passée. Le CLAFG et l’association Graine de baobab, ainsi que d’autres associations se sont nourris mutuellement de leurs expériences. Il en est ressorti que promouvoir le développement durable c’est promouvoir l’égalité au sens large du terme mais surtout l’égalité hommes- femmes. Le long combat d’Eliane Longet au Burkina Faso pour une agriculture féconde mais durable, pour l’accès à l’éducation pour les enfants, pour une activité lucrative pour les femmes n’a eu pour seul but que l’égalité ! Une égalité dans un monde qui nous appartient tous et où chacun a un rôle à jouer.

En Suisse, ce sont les questions d’égalité qui sont d’actualité : égalité salariale, égalité dans l’occupation de l’espace, égalité hommes- femmes en général. Des mouvements issus de la société civile et de syndicats se soulèvent pour dénoncer la faible représentativité des femmes dans les sphères décisionnelles. Après presque 50 ans de droit de vote et d’éligibilité, et même à compétences égales, les femmes peinent toujours à atteindre le niveau des hommes. Le mécontentement monte car le bilan du parcours est décevant … Comment un groupe, aussi majoritaire soit-il, pourrait-il prendre des décisions durables pour un autre groupe dont il ignore les réalités ?

Nous voyons bien comment l’égalité et le développement durable constituent les deux faces d’une même pièce. Désormais, on ne pourrait envisager l’un sans l’autre car ils se nourrissent mutuellement.

Une société qui se veut durable, démocratiquement durable, devrait se donner l’exigence d’adopter les bases égalitaires comme fondement. De même, le développement durable implique le processus naturel d’implication de tous dans la gestion d’un héritage commun et le résultat qui en découle est bel et bien une égalité pour tous !

Larissa Bambara
Présidente du CLAFG

Questionnement sur nos choix en tant que femmes…

Il me plaît d’observer les annonces publicitaires qui rivalisent d’ingéniosité pour satisfaire les clients et les clientes. Que ce soit dans l’industrie alimentaire, dans la mode vestimentaire, dans l’offre éducative ou dans bien d’autres domaines, la variété des offres tendent à garantir une possibilité de choix aux consommateurs. Cette idée de choix, sans équivoque rime avec l’idée de liberté qui à son tour fait appel à des critères de convenance. La variété de proposition existant sur le marché veut satisfaire au maximum les exigences du plus grand nombre d’utilisatreurs-trices. La satisfaction personnelle est après tout le critère clé qui guide et oriente le choix pour un bien ou service plutôt que pour un autre.

Cependant, au regard des statistiques alarmantes concernant les violences faites aux femmes, et surtout après les récents évènements médiatiques, il me paraît utile et important de se poser les questions suivantes : la liberté de choix serait-elle seulement destinée à certains domaines de la vie et pas à d’autres ? Pourquoi le non choix d’une option donnée engendre- t-il des conséquences graves pour les femmes ? Y aurait-il des limites tacites imposées aux femmes lorsqu’il s’agit de faire des choix, surtout les choix les plus intimes ?

En effet, malgré l’existence de multiples filières éducatives officiellement réservées à tous, l’expérience a prouvé que les filles sont admises dans des filières spécifiques au détriment de celles dites « réservées aux hommes ». Est-ce vraiment leur choix ou le fruit d’un détournement subtil de leur intérêt pour ces filières par une inculcation de la volonté d’autrui ? De même le nombre de femmes représentées dans les postes de décisions politiques comparé à celui des hommes est frappant. Pourtant les femmes, tout comme les hommes, ont le droit d’être élues.

Est-il possible de choisir son style vestimentaire, ses lieux de fréquentations sans être victime d’agression sexiste de tous genres comme cela a été le cas en vieille ville au courant du mois d’aout à Genève ? Une fille peut-elle refuser des propositions qu’elle juge indécentes sans représailles violentes ?

Ai-je vraiment le choix de revendiquer mon choix ? ou au contraire dois-je me conformer au choix de l’autre ou me résigner à vivre dans la peur ?

Il est clair qu’il existe un déséquilibre dans l’expression des libertés qui existent pour les hommes et les femmes. La contradiction qui existe entre la multiplicité de choix de consommation matérielle d’une part, et les limites dans l’expression des droits humains d’autre part, doivent interpeller sur les priorités de notre génération. Si l’idée de choix dans les habitudes de consommation est bien acceptée et encouragée, pourquoi n’en serait-il pas de même pour les choix des femmes dans d’autres sphères ? Il y a alors urgence que la balance soit rétablie pour un respect des droits fondamentaux des femmes aussi.

Larissa BAMBARA
Présidente du CLAFG

Le CLAFG

Coaching/Conseil en gestion d’entreprise

Madame Angela Fratila offre de manière bénévole une permanence aux membres du CLAFG : Questions ponctuelles sur la gestion d’entreprise, Partage de difficultés rencontrées pour la recherche de solutions, Trouver ou confirmer des idées   avant de s’engager dans une certaine démarche (business plan, gestion de ventes, gestion financière, communication, développement, gestion personnel). Dates : les 2ème et 4ème mardi […]

Agenda

octobre

19oct - 20oct 1921:00oct 20Lesboat Party à l’Athénée 4Organisé par l'association Lestime

12oct - 21oct 1200:00oct 21Festival Everybody’s Perfect

26oct18:30Ciné-club LestimeLina Mangiacapre - Artiste du Féminisme

3sept - 17décsept 319:00déc 17Atelier théâtre de Lestimeidentité LGBTQ en jeu

19oct - 18janoct 1907:30jan 18CONTINUUM - Récits et savoirs LGBTIQ+organisé par l'Université de Genève

novembre

7nov20:30Théâtre - "Le Vison Voyageur" en soutien à l'agrandissement d'un dispensaire au Burkina Fasocomédie de Ray Cooney et John Chapman, mise en scène d’Alain Herzig

8nov08:30- 12:30Regards croisés sur les violences sexuelles conjugales et interfamiliales17ème Forum violences domestiques

15nov19:30Concert de pianoOrganisé par le Lyceum Club International

3sept - 17décsept 319:00déc 17Atelier théâtre de Lestimeidentité LGBTQ en jeu

19oct - 18janoct 1907:30jan 18CONTINUUM - Récits et savoirs LGBTIQ+organisé par l'Université de Genève

décembre

3sept - 17décsept 319:00déc 17Atelier théâtre de Lestimeidentité LGBTQ en jeu

19oct - 18janoct 1907:30jan 18CONTINUUM - Récits et savoirs LGBTIQ+organisé par l'Université de Genève