image_pdf

Sophie Desbiolles : Candidate pour les jeunes Vert.e.s genevois.es au Conseil National

image_pdf

Sophie Desbiolles

Nom et prénom :            Desbiolles Sophie

Age :                                  27 ans 

Situation familiale :        Célibataire

Langue(s) parlée(s) :      Français, Anglais, Allemand

Formations :                    Bachelor en géosciences et sciences de l’environnement, Master en Fondements et pratiques de la durabilité (en cours)

Activités actuelles :        Collaboratrice politique chez Les Verts genevois et Co-présidente des Jeunes Vert.e.s Genève

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici? Aucun

De quelles Commissions  politiques faites-vous partie ? Aucune

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici ? Membre puis Coordinatrice du groupe bénévole Greenpeace Genève, membre de L214

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels? NON

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

L’égalité salariale comme une évidence, à même travail, même salaire. Mais cela doit aussi passer par une reconnaissance et une revalorisation des métiers dits « féminins » qui sont souvent des métiers du care, essentiels pour le bon fonctionnement de notre société mais dévalués.

Éducation à l’égalité dès le plus jeune âge (attention aux manuels scolaires trop souvent emplis de stéréotypes de genre), promotion des métiers à l’école

Pas d’augmentation de l’âge de la retraite pour les femmes

Meilleure représentativité dans les conseils d’administration, dans les postes à haute responsabilité et en politique

Congé parental obligatoirement répartis entre les deux parents

Prise en charge de la contraception par l’assurance maladie de base et promotion des moyens de contraception masculins comme le slip chauffant

Ruth Bänziger : Candidate pour les Vert.e.s genevois.es au Conseil National

image_pdf

Ruth Bänziger

Nom et prénom :            Bänziger Ruth

Age :                                  53 ans                              

Situation familiale :        Mariée

Langue(s) parlée(s) :      Français, Allemand, Suisse allemand (langues « maternelles »), Anglais (parlé et écrit)

Formations :                    Maturité latine (langues), formation universitaire en Sciences (biologie), Doctorat en Sciences biologiques,  orientation en écologi

Secrétaire exécutive de Pro Natura Genève, Responsable aménagement du territoire de Pro Natura Genève . Reconnaissance d’acquis en tant qu’exécutive communale (19’000 habitant-e-s)

Activités actuelles :        Conseillère administrative Ville d’Onex (Maire 2109-2020)

Dicastères : Aménagement du territoire et développement durable (biodiversité, énergie, mobilité, alimentation, gestion des déchets, aide au développement) ; sport ; génie civil, voirie, espaces verts, cimetière, environnement

Site personnel :          http:// www : ruth-baenziger.ch

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici?

  • Conseil municipal Ville d’Onex 2007-2011
  • Conseil administratif Ville d’Onex 2011-2020
  • De quelles Commissions  politiques faites-vous partie ?
  • Commissions extra-parlementaires :
  • Commission d’aménagement du territoire (CAT)
  • Commission du suivi de la gestion de l’Arve et du Rhône
  • Conseil du développement durable
  • Commission monuments nature et sites (2014-2019), présidente 2017-2018
  • Commission consultative Cheneviers (2011-2019)
  • Commission consultative CADIOM (2011-2019)

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici ?

  • WWF (sympathisante)
  • Greenpeace (bénévole, employée, membre,)
  • Pro Natura (bénévole, employée, membre)
  • Comité de l’association Cité de l’énergie

Membre :

  • Greina Stiftung
  • Public eye (Déclaration de Berne)
  • ATE
  • INCOMINDIOS
  • Association des Lecteurs/lectrices du Courrier

Soutien :

  • Aînées pour le climat
  • Suisse Rando
  • Initiative multinationales responsables

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels?

Je ne représente pas directement mon parti, mais je siège dans des Conseils en tant que exécutive d’Onex élue sur la liste des Vert-e-s, donc :

  • Conseil de Fondation des Evaux (Présidente 2015-2020)
  • Conseil d’administration des SIG
  • Fonds intercommunal d’assainissement (FIA), vice-présidente de 2015 à 2018

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

Promouvoir l’égalité en représentation (politique, métiers, cadres, …) et favoriser les conditions sociales et adminsitratives facilitant la mise en œuvre de l’égalité.

M’engager pour que notre environnement social s’adapte aux femmes et pas les femmes à un environnement souvent faconné par les hommes. Me battre pour affirmer nos différences et qu’elles ne soient pas considérées comme des faiblesses (par une société habituée aux règles masculines).

Poursuivre les efforts pour l’égalité dans l’éducation et la formation (entre autres aussi, rappeler aux femmes l’histoire – récente en Suisse – de l’acquisition de nos droits).

Lisa Mazzone : Candidate pour les Vert.e.s genevois.es au Conseil national et au Conseil des États

image_pdf

Lisa Mazzone

Nom et prénom :          Mazzone Lisa

Age :                                  31 ans               

Situation familiale :        En couple avec un enfant

Langue(s) parlée(s) :      Français, allemand, italien moins régulièrement

Formations :                    Formation universitaire en lettres, littératures française et latine

Activités actuelles :        Conseillère nationale, vice-présidente des Vert-e-s suisses, Présidente de l’Association transports et environnement (ATE) section Genève et vice-présidente de l’ATE suisse, coprésidente de la Fédération suisse du service civil (CIVIVA), présidente de la Société pour les peuples menacés

Site personnel :               www.lisamazzone.ch

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici?

Conseillère municipale au Grand-Saconnex (2011-2013), Députée au Grand Conseil genevois (2013-2015), Conseillère nationale (2015-2019)

De quelles Commissions  politiques faites-vous partie ?

Commission des affaires juridiques et commission de la politique de sécurité du Conseil national

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici ?

Voir « activités actuelles ». Engagements associatifs actuels et antérieurs listés sur mon site internet : http://lisamazzone.ch/portrait/. J’ai notamment débuté mon engagement au sein de l’association PRO VELO Genève, où j’ai travaillé durant cinq ans.

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels?

Non, nous évitons dans la mesure du possible les doubles mandats au sein des Vert-e-s.

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

L’égalité est une priorité, nous ne devons pas transmettre les discriminations aux générations futures, il est plus que temps d’y mettre fin. Je continuerai donc de m’engager avec conviction pour :
– l’égalité salariale avec des sanctions garantissant son respect ainsi que la transparence des salaires
– un véritable congé parental à la norvégienne comprenant une partie réservée à la mère, une autre réservée au père et une partie à se partager dans le couple
– le soutien et le développement des places de crèche
– une meilleure protection des femmes pour conserver leur emploi pendant leur grossesse et à l’arrivée d’un enfant
– la représentation équilibrée au sein des organes décisionnels par l’introduction de quotas (en politique et dans l’économie)
– des retraites dignes et prenant en compte la contribution considérable des femmes à la société par le travail du care
– une baisse du temps de travail pour un meilleur partage des tâches et une revalorisation du travail du care
– la lutte contre tout type de harcèlement et les violences domestiques
– une éducation qui développe l’autodétermination et l’apprentissage de la notion de consentement
– la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul et une meilleure protection juridique pour les femmes qui subissent des violences domestiques, quel que soit leur statut migratoire
– l’intensification de la lutte contre la traite et l’esclavage moderne et l’introduction d’une norme pénale condamnant l’exploitation du travail que subissent de nombreuses femmes sans statut légal

Plateforme pour les femmes expertes

image_pdf
Les femmes doivent être plus visibles dans les médias et en public. Bien qu’il existe de nombreuses expertes dans d’innombrables domaines, les médias et les organisateurs se plaignent régulièrement de ne pas trouver de femmes qui fournissent des informations au public.
C’est pourquoi alliance F lance la plateforme sheknows.ch. Cette plateforme en est encore à ses débuts et sera continuellement mise à jour et améliorée.
Sur sheknows.ch, alliance F souhaite rassembler des expertes de toutes les disciplines et créer un annuaire permettant aux professionnel.le.s des médias et aux organisateurs et organisatrices de trouver des expertes pour leurs demandes de renseignements, groupes d’experts et tables rondes sur une seule plateforme.
Bon nombre de nos organisations membres tiennent à jour un répertoire des femmes spécialistes ou sont elles-mêmes une plateforme pour les femmes spécialistes dans leur domaine. Alliance F souhaite regrouper toutes ces connaissances sur sheknows.ch et créer ainsi une plateforme centrale.
Nous vous encourageons donc à partager le lien. L’inscription est déjà ouverte et restera possible même après le lancement du site.
Il est fondamental que les femmes expertes s’inscrivent elles-mêmes sur sheknows.ch, car quiconque est inscrite sur la plateforme accepte de partager ses connaissances avec le public.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas leur écrire : sheknows@alliancef.ch

Merci à chaque bastion de l’égalité !

image_pdf

Merci à chaque bastion de l’égalité !

 

Le projet « Bastions de l’égalité »  a eu lieu. Je voudrais encore saisir l’opportunité de cette newsletter, la première qui paraît après l’événement pour remercier toutes les actrices et acteurs pour  avoir été un bastion de l’égalité durant tout le processus d’organisation et de réalisation de l’événement.

Je vous laisse dans les lignes qui suivent le discours que j’ai prononcé lors de la cérémonie d’ouverture le 15 juin 2019 au parc des Bastions.

Bonnes vacances à toutes et à tous !

 

Discours de la Présidente du CLAFG lors de la cérémonie d’ouverture du festival Bastions de l’égalité

 

Bonjour à toutes et tous,

Je voudrais commencer ma prise de parole en tant que Présidente du Centre de Liaison des Associations Féminines Genevoises (CLAFG) en vous souhaitant la bienvenue à un moment historique !!

Oui, ce moment est historique ! Et pour cause : nous assistons à la réalisation d’un rêve voulu par celles qui nous ont précédées dans le féminisme. Ce rêve a mis un long temps à se réaliser, mais aujourd’hui, il se concrétise !

La volonté d’agir à l’unisson des associations féminines et féministes à Genève date de bien longtemps.

  • Hélène Gaultier -Pictet , en 1937 y avait déjà pensé lorsqu’elle créait le CLAFG ! L’histoire lui a donné raison, car cette force a été consultée pour des prises de décision importantes;
  • En 2005, F information y a pensé : mais en ce moment-là, la volonté y était mais le moment ne semblait pas propice ;
  • Mais comme vous le savez sans doute très bien, les bonnes idées se fraient toujours un chemin ! C’est alors qu’en 2016, le CLAFG qui compte une soixantaine d’associations et dont le comité est également composé de représentantes de partis politiques, a jeté les bases pour un nouveau projet d’unité.

L’idée d’unité a fait son chemin, le vieil adage « l’union fait la force » a su convaincre.

Le comité de pilotage de ce projet a su compter sur des partenaires de taille comme le Canton de Genève, la Ville de Genève, l’Université de Genève.

C’est forte de cette conviction également que chacune des associations, parmi la soixantaine ici représentée, est sortie de sa zone de confort depuis maintenant 3 ans pour qu’ensemble nous cheminions jusqu’au parc des Bastions.

Je me permets, au nom de tout le Comité de  pilotage (COPIL) du projet « Bastions de l’Egalite », de remercier toutes celles et ceux qui ont rendu ces moments possibles, y compris les entités qui nous ont appuyé financièrement.

Avant de terminer mon propos, je voudrais partager avec vous ce que la créatrice du CLAFG, Hélène Gautier Pictet disait déjà en 1946 concernant le droit de vote des femmes : « pour les femmes, le droit de vote n’est pas un but, c’est un point de départ ».

Nous espérons que les 14 et 15 juin 2019, tant attendus, ne seront pas perçus uniquement comme l’aboutissement du projet « Bastions de l’égalité » mais aussi et surtout comme un point de départ.

Sur ce, je vous dis « À vos marques ! » et vous souhaite un très beau festival féministe !!

 

Larissa Bambara
Présidente CLAFG