• CLAFG : LE CHOEUR DES ASSOCIATIONS DE FEMMES

Edito

Plaine d’Egalité

Plaine d’Egalité

Plaine d’Egalité est un projet qui porte sur la réalisation d’un événement associatif, festif et réflexif sur les enjeux d’égalité de genre et d’intersectionnalité, qui aura lieu à la Plaine de Plainpalais le 14 et le 15 juin 2019.

Ce projet réunit les forces de travail de représentant-e-s du CLAFG, de l’Université de Genève-Service Egalité, du BPEV, du Réseau Femmes, de la Ville de Genève -Agenda 21 et de la Fédération Genevoise des associations LGBT.

Nous nous réunissons une fois par mois en comité de pilotage et grâce à notre chargée de projet Nadine Frei qui a commencé à collaborer avec nous en janvier 2018, nous avons pu réaliser et envoyer les demandes de fonds aux bailleurs de fonds suivants :

–       Fondation Emilie Gourd

–       Fondation Meyrinoise du Casino

–       Fondation Wilsdorf

–       Loterie Romande

–       Ville de Genève-Agenda 21 (en cours)

–       Université de Genève

–       BPEV (en cours)

Ce projet se veut fédérateur et inclusif des différentes sensibilités apportées par des acteurs et actrices œuvrant pour l’égalité de genre.

Le rassemblement est nécessaire pour rendre visible toutes les actions menées au sein de notre cité par les acteurs et les actrices qui sont actifs et actives dans différents domaines touchant le genre.

Nous veillons à ce que la représentativité soit large et à ce que chaque association voulant participer y trouve sa place.

La deuxième étape du projet consistera à lancer un appel aux associations et collectifs pour les inviter à y participer.

Pour relancer cette invitation, nous attendons d’abord les réponses des bailleurs de fonds, réponses que l’on espère seront positives !

Nous avons déjà obtenu une réponse positive de la Fondation Emilie Gourd et de l’Université de Genève à qui l’on remercie vivement.

Nous nous réjouissons de cette co-création avec vous, afin de jouer ensemble des mélodies riches en subtilités et qui porteront des fruits pour toutes et tous en matière d’égalité.

Avancer dans l’égalité de genre nous affranchit de la binarité et nous rapproche de l’essentiel qui est propre à chacune et à chacun.

Je nous souhaite plein de succès pour cette co-création !

Avec mes meilleures pensées,

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente

Mémoires

Le 8 mars est la Journée internationale des droits des femmes.

Choisir un jour de l’année, pour symboliser la MÉMOIRE des luttes des femmes, qui elle, se développe chaque jour de l’année, depuis la nuit des temps.

Quel est le rôle de cette MÉMOIRE ? Comment se manifeste-t-elle cette MÉMOIRE le 8 mars de chaque année ?

Quelle est l’importance primordiale de compter avec ce jour de l’année pour visibiliser les enjeux d’être femme et de ce que cela signifie dans les luttes pour l’égalité ?

Chaque année, des millions de manifestations diverses ont lieu dans le monde, pour s’approprier de ce droit qui est inné mais pas respecté, c’est-à-dire, l’égalité de genre.

Des années d’Histoire servent jour après jour pour ressusciter « métaphoriquement » la MÉMOIRE des « béguines », nos antécesseures féministes.

Elles avaient déjà l’expérience de la communauté, du rassemblement, de la pratique de divers arts, de l’acquis de compétences transdisciplinaires et surtout, elles avaient défié le clergé de l’époque ainsi que le système patriarcal.

Des milliers d’entre elles ont été tuées et chassées.

Cette MÉMOIRE est importante de conserver dans les archives existentielles.

L’Histoire se tisse aussi avec les MEMOIRES, pour les intégrer et trouver à partir d’elles des nouvelles stratégies.

Le 8 mars symbolise cette expérience de toutes les années de luttes féministes et il représente également des questionnements sur l’establishment sociétal.

Chambouler le paradigme patriarcal comme devise pour gagner en équité.

Nos amies «béguines» l’avaient déjà compris.

Nos engagements et responsabilités féministes reposent sur la prise de conscience de cette MÉMOIRE.

Nourrir l’Histoire en tenant compte de la MÉMOIRE s’avère indispensable pour notre évolution vers une société inclusive et égalitaire.

Le 8 mars est là pour renforcer cette MÉMOIRE, pour nous rappeler que nous sommes des milliers à tenir des flambeaux de tout genre.

Chaque flambeau est essentiel pour composer la diversité.

Un 8 mars pour prôner tout haut : nulle exclusion, nulle injustice.

La MÉMOIRE devient ainsi une passerelle vers l’unité ancrée dans l’humanisme et elle est essentielle pour avancer dans le respect des droits des femmes.

Au nom du comité du CLAFG, je nous souhaite une excellente Journée internationale des droits des femmes.

Que cette journée renouvelle nos espoirs et nos engagements,

Avec mes meilleures pensées,

Stéphanie Metzger del Campo
Présidente CLAFG

Le CLAFG

La soirée de commémoration en images et témoignage

“La soirée de commémoration du CLAFG a été une magnifique réussite car elle a proposé un écrin artistique à notre mémoire vive. Les intermèdes culturels, la force des mots, des images et de la musique ont permis une réception fine et profonde, parfois bouleversante, de cette célébration. Inscrits dans ce rythme artistique et dans un […]

Soirée de commémoration des 80 ans du CLAFG

A l’occasion de son anniversaire des 80 ans, le CLAFG a eu l’honneur de recevoir des femmes et des hommes oeuvrant pour la citoyenneté et l’égalité dans la cité de Genève, le jeudi 5 octobre 2017. En voici un bref aperçu en images:   Les convives ont été reçus à la Société de Lecture dès […]

Agenda

juin

28juin18:30Invitation à la création d’un réseau féministe local en vue de la grève des femmes de 2019Organisé par les commissions Femmes de la CGAS

juillet

Aucun évènement

août

Aucun évènement