image_pdf

Office Sharing au CLAFG

image_pdf

Dans son élan de solidarité envers les femmes, le CLAFG a mis en place un projet de « office sharing » pour soutenir les femmes indépendantes et débutantes dans leur activité. Nous savons toutes que les débuts d’une activité indépendante sont plein d’incertitudes et d’aléas divers. C’est pour cette raison que le CLAFG met à disposition un bureau à prix réduit pour soutenir le développement professionnel de ces femmes.

 

Groupe vocal de Lestime

image_pdf

Atelier

Groupe vocal de Lestime
Suite au succès  remporté par les 2 ateliers «Alors chante !» donné par Sophie Solo
Lestime vous propose une fois par mois le mardi, une rencontre décontractée autour du chant avec comme objectif de pouvoir former un «coeur» de femmes, le GV (Groupe vocal) de Lestime. Bonne oreille requise.

Participation : CHF 20.-.
Inscription à info@lestime.ch
Mixité choisie : lesbiennes, femmes et personnes trans*

1 fois par mois, le mardi de 18h30 à 20h15

Sophie Solo est chanteuse, instrumentiste et comédienne. Diplômée de l’Ecole de la voix dirigée par O. Wieder pour laquelle elle a présenté un mémoire intitulé « la honte et la voix ».

Vous pouvez aussi vous procurer le carnet / CD de Sophie Solo, en vente à Lestime
22.01.2019
18h30 – 20h15
Lestime
Rue de l’Industrie 5
1201 Genève

 

Isabelle Eberhardt, de l’une à l’autre

image_pdf

Exposition 

Exposition ouverte du 18 janvier au 7 avril 2019
Du mardi au dimanche de 11h à 18h (lundi fermé)
Vernissage jeudi 17 janvier dès 18h30
Lieu : Maison Tavel – 6, rue Puits-Saint-Pierre
Commissaire d’exposition : Karelle Ménine
Entrée libre

Isabelle Eberhardt (1877-1904) est née dans le quartier des Grottes, à Genève, avant de se lancer dans une vie de voyages et d’aventures. Direction : l’Orient. Par son parcours et ses engagements, elle a ouvert la voie à des écrivaines voyageuses comme Ella Maillart.

Saisie par la beauté de sa langue et la maturité de ses réflexions, Karelle Ménine, commissaire de l’exposition, a mené une véritable enquête pour retrouver la trace des manuscrits originaux de cette écrivaine. Elle les a finalement localisés en France, aux Archives nationales d’Outre-mer, gardiennes des archives coloniales françaises.

Pour la première fois, ces documents reviennent sur la terre d’origine d’Isabelle Eberhardt et sont montrés au public. C’est l’occasion de découvrir un esprit vibrant de liberté et d’intelligence, une figure de l’altérité qui a construit des ponts entre la culture occidentale et musulmane.

A 27 ans, Isabelle Eberhardt est emportée par une inondation en Algérie où elle s’était établie. Certains ont soupçonné un assassinat… Ce qui est certain, c’est que cette jeune femme – qui s’habillait en homme et se faisait appeler Mahmoud Saadi – a laissé derrière elle une œuvre au souffle profondément humain et poétique.

Partenaires:
Fatrasproduction/Adelitt, le Musée d’art et d’histoire, les Archives nationales d’outre-mer, les Archives d’Etat

Pour en savoir plus sur Isabelle Eberhardt: 
Lisez l’excellent dossier de la couleur des jours , n° 29, hiver 2018-2019 (en vente en kiosque et dans certaines librairies).