• CLAFG : LE CHOEUR DES ASSOCIATIONS DE FEMMES

Edito

Sororité

CLAFG: Lieu d’échanges de savoir-faire

Quand le « savoir-faire » s’inspire du « savoir-être » alors nous sommes dans une échange donnant-donnant ou autrement dit « gagnant-e—gagnant- e».

L’inspiration mutuelle née du regard que l’on porte sur l’autre.

Avec quelles « lunettes » nous décidons de voir « l’autre » qui est différent-e de nous?

Est-ce que nous choisissons de voir les facteurs protecteurs chez l’autre ou ses facteurs de vulnérabilité?

La construction de sororité au sein de notre communauté a beaucoup à avoir avec le type de regard que l’on porte sur l’autre.

Le regard peut-être inclusif ou par contre, nourrir des aspects d’exclusion.

Regards

Porter les « lunettes » à partir de la perspective féministe n’est pas suffisant pour se construire en sororité. Un travail subtil, de dévouement, de réflexion approfondie et d’empathie est nécessaire pour tisser des liens individuels et communautaires solides.

Il est nécessaire de comprendre les différences entre nous, d’accepter nos subtilités, afin d’aller vers ce qui nous réunit.

Valoriser ce qui nous réunit, tout en gardant et respectant notre spécificité est également un exercice de citoyenneté.

Les échanges se doivent être une pratique dans laquelle se rassemblent nos actions inspirées de nos spécificités, pour répondre à un bien commun.

Reconnaître nos spécificités, les accepter pour ensuite les dépasser afin de nous retrouver dans des visions communes.

Les défis du paradoxe

Voilà tout un défi qui n’est pas étranger aux paradoxes! Et cela nécessite un entrainement permettant d’inclure le

paradoxe dans nos réflexions pour le dépasser ensuite et  ainsi s’inspirer des voies nouvelles qu’il propose.

Promouvoir des échanges qui aillent dans les « deux sens », pour que chaque partie sorte grandie par l’expérience, d’un côté par ce qu’elle a reçu, et d’un autre côté par ce qu’elle a donné.

Le grand défi est celui de construire une sororité sans qu’un groupe hégémonique prenne la place la plus importante.

Celles qui ont de la « peine » à exprimer leurs voix, doivent être inspirées par d’autres pour que leurs « voix » retrouvent le ton ferme, assuré, de confiance et de leadership.

Nous sommes au CLAFG car nous croyons à cette symphonie commune du choeur des femmes.

Quand « savoir-être » inspire le « savoir-faire », alors nous sommes tous / toutes gagnant-e- s!

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente CLAFG

8 mars: Journée Internationale des droits des femmes

Dignité des femmes

Défendre la dignité des femmes passe en premier lieu par le respect de leurs droits humains.

Des droits humains de femmes sont constamment bafoués aux 4 coins de la planète.

Pyramide de Maslow

Selon la pyramide de Maslow ( classification hiérarchique des besoins humains ), le consommateur passe à un besoin d’ordre supérieur quand le besoin de niveau immédiatement inférieur est satisfait.

Des milliers de femmes de différents pays vivent encore sous le seuil de la pauvreté et n’accèdent pas à un niveau de vie suffisant pour satisfaire leurs besoins physiologiques, de sécurité, d’amour et appartenance, d’estime de soi et d’accomplissement.

La pyramide de Maslow est bien étroite pour des millions de femmes.

En n’accédant pas aux différents niveaux que propose la pyramide de Maslow, elles n’accèdent pas à un vie digne.

Agir et travailler dans la promotion des droits des femmes implique également tenir compte de cette pyramide afin d’y travailler les différents piliers qui y sont représentés.

Protagonistes de la transformation

La famine, l’illettrisme, le manque d’accès à l’éducation, les violations sont autant de fléaux qui contraignent la vie des femmes.

L’éducation des femmes est un pilier essentiel pour qu’elles deviennent protagonistes de leur propre histoire et autonomes dans leurs choix de vie.

Les protagonistes de la transformation des paradigmes sociaux sont les femmes.

Ce sont elles, qui à partir de leurs divers champs d’action et d’intérêts agissent constamment afin de mettre en lumière les droits des femmes et de veiller à ce qu’ils soient respectés.

Prise de conscience

Le 8 mars est là pour manifester une prise de conscience collective et individuelle au sein de la société, sur la priorité des agendas féministes et féminins: égalité de genre, droits humains, respect, diversité et inclusion.

La liste est longue et vaste. Les différents domaines que nous touchons en tant que femmes travaillant pour l’égalité des genres, nous renvoient à l’importance et responsabilité de travailler de manière transversale et transdisciplinaire.

Un dépassement de paradigmes est nécessaire pour dépasser les binarités qui sont avant tout ancrées dans les pensées, afin de co-construire ensemble une sororité égalitaire, respectueuse des droits humains des femmes autant que celle des hommes, des communautés LGBTQI, les enfants, et les vieillards, et dans laquelle la solidarité sera une réalité.

Plaine d’Egalité est une démarche allant dans ce sens!

Pour un 8 mars inclusif, transdisciplinaire et solidaire,

Avec nos meilleures pensées féministes,

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente CLAFG

Tous nos voeux!

L’année 2017 nous reçoit avec un livre ouvert de 365 pages blanches.

Ecrivons sur ces pages blanches à plusieurs, de façon à ce que chacune ait sa trace dans cette quête féminine et féministe.

Utilisons ces pages blanches pour approfondir nos acquis.

Que les histoires de nous associations fleurissent et que nos engagements s’inspirent mutuellement.

Que les incertitudes se transforment progressivement en certitudes et que d’autres questionnements voient le jour, afin de questionner nos présupposés.

Que la persévérance arrose nos actions et que le courage soit notre compagnon fidèle.

Que la solidarité soit présente dans le plus petit geste.

Que l’étude nous accompagne et qu’elle nous inspire dans la découverte.

Que l’insignifiant retrouve sa valeur et que ce qui est signifiant garde son humilité.

Que la joie célèbre notre condition féminine et que la grâce nous accueille dans notre Etre.

Pour toutes ces belles raisons, je vous souhaite une excellente année 2017 !

Nous nous réjouissons de cheminer ensemble sur cette voie avec vous!

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente CLAFG

Le CLAFG

La notion de sororité traitée par l’AGFDU

Les Soirées Littéraires organisées dans le cadre de l’AGFDU se veulent des espaces de réflexion qui promeuvent la co-construction de sororité à partir d’échanges et de points de vue très divers.   Cette année, la thématique des Soirées Littéraires se penche sur l’Inclusion. Après avoir abordé différents sujets sur le « Nous » des femmes, l’inclusion, les […]

Festival Visions du Réel

« Les films de la sélection présentent des femmes d’exception pour la 48e édition de Visions du Réel, Festival international de cinéma Nyon (21–29 avril 2017).   Cette année, des rendez-vous incontournables sont à noter: Bobbi Jene suit la lutte d’une danseuse pour son art et les conséquences inévitables de son ambition, Every Soul of My […]

Un poème en l’honneur de la journée internationale des droits des femmes

Dans le cadre d’une soirée de réseautage organisée par le CLAFG dans ses bureaux à la fin de l’année 2016, Mme Stéphanie Metzger Del Campo, présidente du CLAFG, a invité les personnes présentes à noter sur un tableau un mot que leur inspirait les femmes. A partir de cette liste des plus variées, elle s’est adonnée à […]

Le CLAFG recherche une nouvelle trésorière !

Après des années de très bons services rendus, notre trésorière a décidé de passer le flambeau. Si une personne de votre entourage (ou vous-même!) est intéressée par les causes féminines et féministes, mais également savante comptable, avec l’envie de s’investir dans la vie associative du canton, faites-lui part de cette annonce ! Merci d’envoyer C.V. et […]

Soirée au CLAFG: Alice Rivaz, devenir romancière

Alice Rivaz fut une figure marquante de la littérature romande, auteure de romans et d’essais, première femme à recevoir le prix Ramuz pour l’ensemble de son œuvre et honorée de la médaille « Genève reconnaissante » offerte par la ville de Genève en janvier 1997.   Valérie Cossy est professeure associée en études genre à la Faculté […]

Agenda

avril 2017

1avr10:00- 16:00STAGE D'AUTODEFENSE FEM DO CHI POUR ADOLESCENTES

1avr10:00- 18:00Atelier d'écriture de la Maison de Rousseau et de la Littérature

5avr09:45- 12:00Café philosophique du Lyceum Club de Genève

7avr18:15- 19:45Atelier 50+ : nutrition pour le bon esprit

8avr10:00- 16:00STAGE D'AUTODEFENSE FEM DO CHI POUR ADOLESCENTES

25avr12:15- 13:45Midi Conférence au BPEV "La culture d'entreprise a-t-elle un sexe ? "

mai

6mai09:00- 16:00STAGE D'AUTODEFENSE FEM DO CHI POUR FEMMES

10mai18:00- 21:30Assemblée Générale du CLAFG