• CLAFG : LE CHOEUR DES ASSOCIATIONS DE FEMMES

Edito

Le « pouvoir-du-dedans »

La notion de pouvoir est un sujet qui est abordé, étudié et débattu au sein de diverses disciplines scientifiques et humanistes et plus largement dans tous les textes fondateurs.

Mot-clé autour duquel se tissent encore des injustices et des inégalités en matière de genre.

L’abus de pouvoir envers les minorités, et aussi envers les femmes, est malheureusement toujours d’actualité.

Etymologiquement le mot « pouvoir » dérive du latin « potens » qui signifie « puissant », « potentatus » désignant  le pouvoir seigneurial, la force, la puissance et le prince souverain.

Mais la question qui me vient est la suivante: le détenteur d’un pouvoir reconnaît-il l’égalité de genre?

Quelle est l’équivalent de cette notion en langage épicène?

L’empowerment : un processus d’émancipation

Les femmes puissantes sont toutes celles qui luttent depuis des décennies pour l’égalité et les droits, en passant le témoin aux générations qui leur succèdent.

Celles qui ont compris que cultiver le « pouvoir-du-dedans », comme le décrit la féministe américaine Starhawk dans son livre « Rêver l’obscur », sont celles qui comprennent également que l’abandon de la pratique du « pouvoir-sur », maillon sur lequel fonctionne la culture patriarcale, est prioritaire pour aller vers une société inclusive.

Autrement dit, pour citer le politologue québécois Francis Dupuis-Déris, l’empowerment des femmes a pour corollaire le desempowerment des hommes.

En effet, pour les féministes, « l’empowerment désigne un processus individuel et collectif qui implique à la fois une prise de conscience politique, le développement d’une force politique et, par conséquent, d’une capacité d’agir de manière autonome individuellement et collectivement pour obtenir l’égalité sociale » ( Fortin-Pellerin 2006; Bacqué et Biewener 2013 ).

Développons cette culture de notre « pouvoir-du-dedans »!

Dans ce domaine, Benoîte Groult, féministe française et romancière engagée, décédée le 20 juin 2016, nous a légué une œuvre immense en matière de lutte pour l’égalité. Cette femme extraordinaire, a su précisément cultiver ce « pouvoir-du-dedans » pour devenir un bastion d’espérance.

Les femmes que nous sommes s’inspirent des oeuvres nombreuses et multiples de celles qui nous ont précédé avec héroïsme.

Nos associations membres s’investissent dans ce processus

En ce mois de juillet, nous voudrions notamment citer le travail remarquable réalisé par l’une de nos associations membres, l’Association « découvrir » qui encourage, à travers son programme ProActe, le développement de ce « pouvoir-du-dedans » auprès de femmes migrantes qualifiées pour qu’elles puissent réussir leur intégration professionnelle en Suisse.

Nous voudrions également remercier la Fondation « Compétences Bénévoles » pour le soutien et la mise à disposition de ses ressources en matière de comptabilité pour aider le CLAFG à établir son plan comptable de 2015.

N’oublions pas non plus l’Association « l’Echappée » qui a pour but de promouvoir, de soutenir et d’accompagner des projets de femmes qui s’attachent à une analyse critique des constructions de genre et des dominations, et qui visent à l’émancipation, la solidarité et la transformation sociale.

Toute l’équipe du CLAFG et moi-même vous souhaitons un bel été et vous donnons rendez-vous au mois de septembre.

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente, CLAFG

Le CLAFG

Cours de français intensifs d’été

Avec l’Association Découvrir, 3h de cours, 5 jours par semaine (sessions de 3 semaines). 1e session : du 27 juin au 15 juillet 2016 Niveau A1 (après-midi) Niveau A2 (matin) 2e session : du 18 juillet au 5 août 2016 Niveau A2 (matin) Niveau B1 (après-midi) 3e session : du 8 au 26 août 2016 Niveau B1 (matin) Niveau B2 (après-midi)   […]

Agenda

septembre

14sept18:3020 ans de la LEg (loi sur l'égalité entre les hommes et les femmes) à la lumière de quelques cas pratiques

17sept10:00- 17:00Stage d'autodéfense Fem Do Chi pour femmes

18sept09:00- 16:00Stage d'autodéfense Fem Do Chi pour femmes