• CLAFG : LE CHOEUR DES ASSOCIATIONS DE FEMMES

Edito

La rentrée

Rentrer dans un cercle après avoir fait une pause…

Rentrer dans le cycle après s’être adonné-e à d’autres rythmes…

Rentrer dans le mouvement après avoir cultivé la quiétude…

Les pauses sont là pour nous rappeler que nous sommes fait-e-s de textures et matières diverses, nécessitant l’alternance des rythmes et des temps.

Comme les saisons…

Pause et recul qui permettent de nouvelles perspectives, offrant à nouveau des élans créateurs.

Chacune et chacun sa recette, chacune et chacun sa formule.

Au nom du CLAFG, j’espère que cette pause vous a été douce et reposante, marquant un nouveau départ, renouvelant des engagements.

Comme vous le savez sûrement, nous travaillons activement à l’organisation de la Soirée de commémoration des 80 ans du CLAFG, événement qui retracera l’histoire de l’association et qui aura lieu le jeudi 5 octobre à la Société de Lecture.

Témoignages, musique et poésie seront au rendez-vous !

Nous vous souhaitons à toutes et tous une bonne reprise de vos activités,

Avec mes meilleures salutations,

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente CLAFG

Donner l’opportunité

Donner l’opportunité

Le CLAFG existe pour donner l’opportunité aux femmes de s’inscrire selon leurs valeurs, dans le déploiement de leurs ressources et potentiels.

Donner l’opportunité, c’est créer une ouverture, une ouverture qui se dirige soit dans la consolidation des acquis, soit dans la découverte de nouvelles expériences.

Se réinventer

Marier le « neuf » aux « acquis » permet de se repositionner et de se réinventer à chaque fois selon ses valeurs.

Le mouvement est indispensable dans cette quête de retrouvailles avec le « soi » dans la cité.

Le « soi » qui s’intègre dans la cité et qui répond aux aspirations personnelles et communautaires.

L’ouverture dépend en grande mesure d’un regard qui se pose vers la déconstruction de stéréotypes.

Reconstruire

Déconstruire pour reconstruire selon ce qui jaillit de « neuf ».

Un « neuf » qui s’actualise au fur et à mesure que les paradigmes évoluent.

L’opportunité se tisse dans cette confiance d’oser le « neuf ».

…et profiter !

Que cette pause estivale amène à chacune de nous, ce « neuf » dont a besoin la gent féminine pour déployer ses ressources dans le respect de l’intégrité.

L’inspiration et le repos comme alliées de l’ouverture créant de nouvelles opportunités.

Nous vous souhaitons une douce pause estivale et nous nous réjouissons de vous rencontrer à la rentrée pour la suite de nos activités,

Bien à vous,

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente

Centres de référence

Centres de référence

Nous émettons toutes et tous nos positionnements à partir de nos centres de référence.

Ces centres de références se nourrissent de nos présupposés anthropologiques.

Extrapoler ces propres présupposés anthropologiques à autrui, c’est ne pas tenir compte de sa spécificité.

Chacune et chacun est porteuse / porteur d’un paradigme qui lui est propre, constitué de ces propres cadres de référence.

Le langage de l’autre

Pour m’approcher d’autrui et comprendre à partir de quels présupposés anthropologiques il / elle énonce ses « vérités », je suis sensé-e apprendre son « langage ».

S’approcher du centre de référence d’autrui, apprendre son langage pour tendre des ponts d’entendement, est un acte d’humilité.

Il n’y a pas d’entendement possible, tant que l’extrapolation de paradigmes est d’actualité.

Ceci est un enjeu essentiel pour retrouver la légitimité de la parole de chacune et de chacun.

S’approcher des centres de référence des autres ne signifie pas abandonner ses propres centres de référence, mais les relativiser, les enrichir.

Savoirs situés

La « Standpoint theory » nous montre à quel point nos « vérités » s’énoncent à partir de nos points de vue et perspectives, qui sont différents les uns des autres.

Le respect de la spécificité passe par la connaissance du langage de celle-ci.

Il ne devrait pas y avoir des visions hégémoniques, bien au contraire !

Les visions « arrêt sur images », qui n’évoluent pas et qui se rigidifient sont antinomiques de tout paradigme qui se veut en constante évolution et en constant dépassement.

Sororité et diversité

Le dépassement des stigmates introduits par le système patriarcal ne peut être possible qu’en gardant une souplesse du regard, comme signe de reconnaissance mutuelle et réciproque, pour ainsi valider et respecter les spécificités, qui elles, font toute la différence.

Reconnaître que l’autre a son langage et que ce langage peut être différent du nôtre, est aussi une marque de SORORITE.

La sororité ne devrait pas mettre à plat les différences, mais bien au contraire, se nourrir d’elles, pour s’en inspirer et aller donc vers les objectifs communs qui nous relient et qui seront d’autant plus forts et respectueux de la diversité.

C’est ce à quoi nous sommes toutes et tous appelé-e-s!

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente CLAFG

Le CLAFG

F-Information propose un atelier « bilan-portfolio de compétences »

F-Information a mis sur pied des ateliers Bilan-portfolio de compétences pour femmes en emploi ou en transition professionnelle. Ces ateliers ont lieu les mercredis 4 et 18 octobre, 1er, 8, 15, 22 et 29 novembre, 6 et 20 décembre 2017 et le 10 janvier 2018, de 18h à 20. Ils seront animés par Madame Brunelle […]

C’est aussi la rentrée à Lestime !

          Comme à son habitude, l’association Lestime propose une multitude d’activités variées et régulières ! Allez faire un saut sur l’agenda de leur site ou sur celui du CLAFG pour vous en tenir informé-e   Voici déjà un avant-goût de ce qu’il va se passer en septembre: « C’EST LA RENTREE… !! Le […]

Can CEDAW advance LGBTI rights?

Can the UN Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination Against Women (CEDAW) advance Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Intersex (LGBTI) rights? 10 years after the Yogyakarta Principles and one year after the appointment of the first ever UN expert on sexual orientation and gender, how are LGBTI rights protected internationally? This panel […]

« C’est décidé, je me lance! » Atelier pour les femmes

ATELIERS POUR LES FEMMES QUI SOUHAITENT S’ENGAGER EN POLITIQUE Dès le 16 septembre, le BPEV propose ses traditionnels séminaires réservés aux femmes qui souhaitent  s’engager dans la vie publique, associative ou politique. Cette année, l’offre de formation s’inscrit dans le programme de la Semaine de la démocratie organisée par la Chancellerie.   Ces trois formations, à choix, sont gratuites et auront […]

Agenda

septembre 2017

2sept13:00- 18:00Journée Bricole à Lestime

3sept10:30- 18:30Balade dans le Jura de Lestime

12sept08:30- 12:3014ème Forum Violences Domestiques

13sept19:30- 22:00Paroles de Femmes

14sept19:30- 22:00Paroles de Femmes au théâtre de l'Etincelle

15sept13:00- 15:00Ensuring sexual and reproductive health and rights of women and girls affected by conflict

15sept19:30- 22:00Paroles de Femmes au théâtre de l'Etincelle

16sept09:30- 13:30Ateliers pour les femmes qui souhaitent s'engager en politique

16sept19:30- 19:30Paroles de Femmes au théâtre de l'Etincelle

20sept19:30- 22:00Paroles de Femmes au théâtre de l'Etincelle

21sept19:30- 22:00Paroles de Femmes au théâtre de l'Etincelle

22sept18:15- 19:45Atelier 50+: Qui suis-je aux yeux des autres? Clés de la communication

22sept19:30- 22:00Paroles de Femmes au théâtre de l'Etincelle

23sept19:30- 22:00Paroles de Femmes au Théâtre de l'Etincelle

26sept15:00- 17:00Conférence et table ronde: "Temps partiel : quels risques pour la retraite?"

octobre

12oct19:30- 22:00Soirée section musique du Lyceum Clum Geneva

19oct19:30- 22:00Soirée italienne au Lyceum Club International de Genève