image_pdf

Elections municipales 2020: Présentation de Mylène Schopfer Sandoz – PLR/Bellevue

Le CLAFG vous présente les candidates aux exécutifs communaux pour les élections municipales 2020.

Mme Mylène Schopfer Sandoz – Candidate du PLR au Conseil administratif de Bellevue

page1image4480

 

Age:  47 ans

Situation familiale: Mariée, 2 filles de 17 et 14 ans

Formations: Formation universitaire avec une double licence en économie et en droit; titulaire du brevet d’avocate. Diplômes d’études supérieures de piano et de solfège au Conservatoire de musiquede Genève

Activités actuelles: Cadre; secrétaire-juriste à la FER Genève

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici? Conseillère municipale depuis 2007; Présidente du Conseil municipal en 2012 et en 2015; Présidente de la commission ad hoc Gitana; Présidente de la commission travaux de la Fondation communale pour le logement.

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici: Membre du comité du Tennis club de Genthod

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administration, des fondations… et si oui, lesquels? Fondation communale pour le logement à Bellevue

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes?

L’inégalité entre femmes et hommes est une préoccupation importante, qu’il faut combattre par des mesures efficaces. En effet, l’inégalité salariale est le résultat de plusieurs paramètres qui conduisent àdes différences de traitement, liés à des conditions socio-culturelles complexes. Les mesures à prendre pour permettre d’assurer l’égalité des chances entre les deux sexes ne doit cependant pas passer pas par une loi ni par la mise en place de contraintes supplémentaires pour les entreprises, mais par une action coordonnée à plusieurs. Il s’agit en particulier d’encourager la conciliation entre vie familiale et professionnelle, avec notamment des mesures cantonales et communales au niveau des crèches et de la déduction fiscale des frais de garde des enfants.

Elections municipales 2020: Présentation de Sonja Molinari – Les Vert.e.s/Carouge

Le CLAFG vous présente les candidates aux exécutifs communaux pour les élections municipales 2020.

Mme Sonja Molinari- Candidate des Vert.e.s au Conseil administratif de Carouge

Age: 52 ans

Situation familiale: En couple, 1 enfant

Formations: Sciences politiques , Université de Genève, Formation continue en sciences de l’environnement, Université de Neuchâtel

Activités actuelles: Responsable de programmes de coopération au développement en lien avec la responsabilité sociale des entreprises

Site personnel: FB: sonja molinari; FB: l’alternative carougeoise, https://www.vertscarouge.ch

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici? Conseillère municipale depuis 2007, présidente du CM en 2014-2015.

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici? Je suis membres de plusieurs associations , tels Pro vélo, l’association de quartier de la Tambourine  Carouge, ATE. ASLOCA. SOS Méditerranée. J’ai été aussi activement engagée dans des organisations de protection de l’environnment (WWF).

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administration, des fondations… et si oui, lesquels? Je suis membre du Conseil d’administration des TPG depuis décembre 2014.

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes? J’ai la chance de vivre dans une commune ouverte  et qui promeut l’égalité femmes/hommes, mais il est bien entendu possible et nécessaire de faire  plus , par exemple en poursuivant la politique  de promotion interne de femmes dans l’administration et le soutien aux candidatures féminines à tous les niveau de l’administration mais en particulier pour les postes de cadre.

Je m’engage aussi à soutenir  des organisations qui luttent contre toutes forme de  discrimination et violences  dont  notamment celles faites contre le femmes.

La création de places de crèche ou d’accueil d’enfants est aussi un levier important pour favoriser plus d’égalité.

En matière d’urbanisme je soutiens l’intégration de plus d’égalité dans la gestion de l’espace public (par ex préaux d’école qui favorisent un partage plus équitable de l’espace de entre  filles et garçons) . La conception des espaces  sportifs et de loisirs  doit prendre en compte les besoins spécifiques des femmes . La promotion  active de l’accès au salles de sports et de loisir aux  femmes doit être  renforcée.

Je m’engage, et c’est un élément central, à soutenir toute action de lutte contre la précarité qui touche plus fortement les femmes.

 

 

Elections municipales 2020: Présentation de Carole-Anne Kast – PS/Onex

Le CLAFG vous présente les candidates aux exécutifs communaux pour les élections municipales 2020.

Mme Carole-Anne Kast – Candidate du parti socialiste au Conseil administratif d’Onex

Age: 45 ans

Situation familiale: Mariée

Formations: Bachelor et Master en droit (UNIGe)

Activités actuelles: Conseillère administrative de la Ville d’Onex

Site personnel: www.caroleannekast.ch

 

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici?

  • 2018 : Députée élue au Grand Conseil de la République et Canton de Genève (démission suite au refus de cumul de mandat par le Parti socialiste genevois)
  • Depuis 2007 : Conseillère administrative de la Ville d’Onex (Maire 2010-2011, 2011-2012, 2014-2015 et 2015-2016, 2017-2018, chargée du Social, de la Sécurité et de la Jeunesse et action communautaire (Urbanisme 2007-2011)) et Présidente de la Fondation immobilière de la Ville d’Onex (FIVO)
  • 2005-2007 : Députée au Grand Conseil de la République et Canton de Genève (Commissions du Logement, de l’Aménagement, ad hoc Personnel de l’Etat, Naturalisations, Affaires communales, régionales et internationales)
  • 1999-2005 : Conseillère municipale de la Ville d’Onex (2003-2005 : Cheffe du groupe socialiste au Conseil municipal de la Ville d’Onex)

 

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici ?

  • Depuis 2004 : Membre de l’Asloca-Genève (membre du comité depuis 2013 et vice-présidente depuis 2018)
  • 2004-2019 : Secrétaire générale du Rassemblement pour une politique sociale du logement (RPSL). En 2019, j’ai quitté la fonction salariée de Secrétaire général, mais je reste membre bénévole du comité en tant que représentante du PS.
  • Depuis 2002 : Membre du Syndicat interprofessionnel de travailleuses et de travailleurs (SIT)
  • Depuis 1999 : Membre du Parti socialiste genevois (Présidente de 2014 à 2018)

Parce que l’engagement militant ne se fait pas qu’au sein de partis politiques, et parce que les associations permettent d’aller à la rencontre de préoccupations citoyennes, je me suis engagée, depuis de très nombreuses années, aussi bien sur le plan local qu’international.

Le tissu associatif est indispensable car les associations permettent de relayer les préoccupations de la population, de fédérer, de palier, en cas de besoin, aux manquements de l’Etat et d’apporter plus de solidarité entre toutes et tous.

Qu’il s’agisse d’associations défendant les droits des travailleurs et des travailleuses, des femmes, des locataires, des plus précarisés, la justice sociale, l’environnement, le terroir ou encore la défense des animaux, mes engagements reflètent mes sensibilités et les valeurs qui me sont chères.

Vous trouverez sur mon site (https://www.caroleannekast.ch/engagements) les associations dont je suis membre et que je soutiens.

 

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administration, des fondations… et si oui, lesquels?

  • Je représente le RPSL dans quelques Codof :

Depuis 2016 : Commission tripartite rendements, DT

Depuis 2012 : Commission cantonale consultative pour l’aménagement du territoire (CAT), DT

Depuis 2006 : Groupe de suivi LUP, DT

Depuis 2005 : Commission de fixation du taux de capitalisation des immeubles, DF

  • En tant que magistrate de la Ville d’Onex et représentante de l’Association des communes genevoises (ACG), je siège dans les organismes suivants :

Depuis 2018 : Commission consultative du réseau de distribution de chaleur à partir de l’usine des Cheneviers (CADIOM), DT

Depuis 2018 : Commission consultative de la politique d’asile, DCS

Depuis 2018 : Commission d’attribution du fonds propre affecté pour la réalisation de logements d’utilité publique (LUP), DT

Depuis 2018 : Groupement intercommunal pour l’animation parascolaire (GIAP), membre du Comité

Depuis 2018 : Association des Communes Genevoises (ACG), membre du Comité et du Bureau

2016-2019 : Plateforme GRTA, membre du Comité

Depuis 2014 : Commission cantonale de la petite enfance (COCAPE), DIP

2012-2018 : Fondation des parkings, membre du Conseil d’administration

Depuis 2012 : Commission cantonale de la famille, DCS

  • Par ailleurs, nommée par le Conseil d’Etat, je préside depuis novembre 2018 la Fondation HBM Emma Kammacher
  • Je représente le PS au sein du comité du RPSL

 

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

En tant que magistrate communale, et donc à la tête d’une administration publique, j’ai toujours essayé de favoriser une politique du personnel visant à réduire les inégalités de sexe au sein du cadre professionnel (salaires, carrières, temps partiels pour cadre, reconnaissance des périodes éducatives, etc.).

Par ailleurs, dans le domaine de la petite enfance, les familles monoparentales sont prioritaires pour l’accès à une place en crèche en Ville d’Onex.

Pour la prochaine législature, dans le domaine de l’action sociale, je m’engage à mettre en place une antenne de planning familial de proximité, sur le modèle de l’antenne sage-femme présente à Onex depuis fin 2018.

Elections municipales 2020: Présentation de Nathalie Leuenberger – PS/Meyrin

Le CLAFG vous présente les candidates aux exécutifs communaux pour les élections municipales 2020.

Mme Nathalie Leuenberger – Candidate du parti socialiste au Conseil administratif de Meyrin

Age: 42 ans

Situation familiale: célibataire, maman de 2 jeunes de 21 et 23 ans

Formations: ressources humaines

Activités actuelles:  Conseillère administrative et maire de Meyrin

Site personnel: https://www.facebook.com/Nathalie-Leuenberger-259968427512235/?ref=bookmarks

 

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici?

Conseillère municipale à Meyrin de 2011 à 2015

 

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici?

Associations meyrinoises : Maison de quartier Vaudagne, Jardin Robinson, Habitants de la Ville de Meyrin et Habitants du quartier de Champs-Fréchets

Membre sympathisante: Ruban Blanc; Terre des Hommes; Solidar Suisse; Public Eye; Greenpeace

Bénévole au CARE 2003-2004

 

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administration, des fondations… et si oui, lesquels?

Non, j’assume plusieurs mandats de représentation au nom de la Ville de Meyrin au sein de la FAS’e, de la FPLCE, de la COCAPE et de la FDAP

 

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes?

Poursuivre le processus engagé avec le Bureau fédéral de l’égalité pour vérifier que la Ville de Meyrin applique l’égalité des salaires au sein de son administration. Poursuivre mon engagement pour la revalorisation des salaires dans le domaine de la petite enfance, particulièrement la revalorisation des compétences et l’amélioration des conditions de travail des accueillantes familiales de jour. Poursuivre mon engagement dans la défense des femmes dans les métiers de la culture et des arts. Poursuivre le réflexe de favoriser la mixité, la diversité et l’inclusion, dans les processus de recrutement, dans le choix des activités culturelles et sportives proposées par Meyrin et continuer d’organiser le débat, des conférences, des expos, festivals, etc pour sensibiliser le public à la question de l’égalité.  En concertation avec les principales intéressées, favoriser les activités qui privilégient l’occupation de l’espace public par les femmes et les jeunes femmes en particulier. Soutenir le collectif meyrinois qui s’est créé depuis la Grève des Femmes – et plus encore.

Elections municipales 2020: Présentation de Carole Lapaire – PLR/Collonge-Bellerive

Le CLAFG vous présente les candidates aux exécutifs communaux pour les élections municipales 2020.

Mme Carole Lapaire – Candidate du PLR au Conseil administratif de Collonge-Bellerive

Age: 59 ans

Situation familiale: mariée

Formations: Avocate

Activités actuelles: Service Juridique & Compliance d’une société de Gestion de Fortune

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici? Conseillère Municipale depuis 2005

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici? Membre du comité puis présidente du RESCOVE (Restaurants scolaires de Collonge et Véseanz Présidente du Point d’Interrogation: centre des loisirs de la commune de Collonge-Bellerive.

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administration, des fondations… et si oui, lesquels ? Membre du Bureau du Groupement Intercommunal pour une crèche intercommunale créée par les communes d’Anières, de Collonge-Bellerive, de Corsier et d’Hermance

Membre du Conseil de la FICB – Fondation Immobilière de Collonge-Bellerive

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes? Que ce soit au niveau des engagements, des promotions ou des salaires, je serai attentive que les femmes soient à égalité dans tout le personnel de la Mairie.

Elections municipales 2020: Présentation de Catherine Armand – ALTERNATIVES/Chêne-Bougeries

Le CLAFG vous présente les candidates aux exécutifs communaux pour les élections municipales 2020.

Mme Catherine Armand – Candidate au Conseil administratif d’ALTERNATIVES à Chêne-Bougeries

Age: 53 ans

Situation familiale: Divorcée

Formations: Bachelor anglais/allemand économique et commercial
Technicienne en publicité

Activités actuelles: Coordinatrice d’événements participatifs, gratuits et populaires à Genève au sein d’Happy City Lab(cinéma en plein air – CinéTransat, pianos en libre service – Jouez, je suis à vous, Boîtes d’échanges entre voisins, etc).

Chroniqueuse culturelle à GHI

Site personnel: http://catherinearmand.blog.tdg.ch/

 

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici? 2015-2020 Conseillère municipale à Chêne-Bougeries

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici? Membre de l’association des locataires Groupe Montagne.

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administration, des fondations… et si oui, lesquels? Membre du Conseil de Fondation de la Fondation communale de Chêne-Bougeries pour le logement.

 

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes?

Pour tout le personnel communal, je m’engage à encourager l’égalité:

– en favorisant les temps partiels à tous les échelons hiérarchiques, les congés sabbatiques, les horaires adaptés.

– en assurant une mixité au niveau des chefs de service et cadres de l’administration communale et au niveau de l’engagement des apprenti-e-s.

– en donnant plus de poids au critère du respect de l’égalité hommes/femmes lors de l’attribution de mandats à des entreprises et l’attribution de subventions à des associations.

– en encourageant la pratique sportive de haut niveau pour les femmes

Votation populaire du 9 février 2020 – Le CLAFG soutient l’interdiction de la discrimination en raison de l’orientation sexuelle

Le CLAFG soutient l’interdiction de la discrimination en raison de l’orientation sexuelle et vous invite à lire la pris de position du Conseil d’Etat qui recommande également de voter oui.

Le 9 février prochain, le peuple se prononcera sur l’objet “Discrimination et incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle”. Cette votation propose de modifier la disposition du code pénal et du code pénal militaire relative à la protection contre la discrimination raciale afin de l’étendre à la discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Le Conseil d’Etat genevois est favorable à cette modification et recommande de voter oui.

Aujourd’hui, les incitations publiques à la haine et à la discrimination des personnes homosexuelles ne peuvent pas être punies. L’objet soumis à votation propose de changer cela et d’étendre la protection existante du code pénal luttant contre la discrimination raciale, ethnique ou religieuse à la discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Ainsi, les personnes qui subissent une atteinte à la dignité humaine en raison de leur homosexualité, hétérosexualité ou bisexualité seront elles aussi protégées.Le Conseil fédéral et le parlement ont pris position en faveur de cet objet avec comme argument le fait que “nul ne doit être discriminé en raison de son homosexualité, de son hétérosexualité ou de sa bisexualité: ce principe fait partie des droits fondamentaux garantis par la Constitution fédérale. Pour le Conseil fédéral et le parlement, l’élargissement du champ d’application de la norme pénale renforce la protection contre la discrimination sans violer la liberté d’expression”.

Cette nouvelle disposition n’empêchera personne d’exprimer son opinion, mais réprimera toute haine ou appel à la violence contre les personnes homosexuelles ou bisexuelles.

Au niveau cantonal, la Constitution genevoise et celle de Zurich interdisent expressément les discriminations basées sur l’orientation sexuelle.

Plusieurs pays européens ont déjà adopté des dispositions pénales punissant les appels à la haine, à la violence ou à la discrimination en raison de l’orientation sexuelle. L’acceptation de cet objet fédéral apparaît particulièrement importante pour Genève en tant que siège de nombreuses organisations internationales et capitale des droits humains.

En prenant position clairement en faveur de cet objet fédéral, le Conseil d’Etat réaffirme sa détermination à renforcer une république fondée sur le respect des minorités et sur le principe d’égalité et de non-discrimination au sens de la Constitution genevoise, qui interdit formellement et explicitement toute discrimination fondée sur l’orientation sexuelle.

Soirée Networking entre les femmes membres des JLRG & les élues du PLR

Comme vous le savez, le PLR est pionnier en matière de représentation féminine en politique, en comptant dans ses rangs d’illustres politiciennes comme Lise Girardin (première femme maire et conseillère administrative de Genève ; première femme Conseillère aux Etats), Elisabeth Kopp (première femme élue au Conseil fédéral) et Martine Brunschwig Graf (première femme à présider le Conseil d’Etat genevois).

Le PLR organise un événement qui vise à permettre aux femmes du parti de rentrer au contact de leurs élues, qui ont déjà de l’expérience au parlement ou dans les exécutifs, afin d’établir une synergie et un dialogue intergénérationnel. 
Inscription.
Mercredi soir 30 octobre
LieuBar Qu’importe, Rue Ancienne 1, Carouge

Horaire: 19h30 – 21h30

Les intervenantes :
Martine Brunschwig Graf, Conseillère d’Etat & Conseillère nationale
Nathalie Fontanet, Conseillère d’Etat
Beatriz de Candolle, Députée & Conseillère administrative de Chêne-Bourg
Céline Zuber Roy, Députée & Conseillère municipale à Carouge
Diane Barbier-Mueller, Députée
Fabienne Monbaron, Députée & Conseillère administrative de Plan-les-Ouates
Francine de Planta, Députée & Conseillère administrative de Collonge-Bellerive
Natacha Buffet-Desfayes, Députée suppléante
Sophie Courvoisier, Conseillère municipale de la Ville de Genève
Sylvie Jay, Députée suppléante & Conseillère administrative de Confignon

Sophie Dubuis : Candidate PLR au Conseil National

Sophie Dubuis

Nom et prénom :    Sophie Dubuis

Age :   45 ans                               

Situation familiale :    Concubinage

Langue(s) parlée(s) :   Français, allemand, anglais, ch-allemand

Formations :       

  • MBA en gestion de projets
  •  Gestionnaire en tourisme

Activités actuelles :   Directrice

Site personnel :    www.sophiedubuis.ch

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici?

Présidente Genevoises PLR, comité directeur PLR Genève

De quelles Commissions  politiques faites-vous partie ?

/

Quels ont été vos engagements associatifs jusuq’ici ?

  • Genevoises PLR
  • Présidente Fédération du Commerce Genevois

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels?

  • Présidente Genève Tourisme
  • Membre  du Comité directeur Union Patronale Suisse

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

Engagement marqué et affiché comme ce fut le cas durant toute ma carrière et également en ma qualité de maman et belle-maman dans une famille recomposée.

Béatrice Hirsch : Candidate du PDC pour le Conseil National

Béatrice Hirsch

Nom et prénom :   Hirsch Béatrice

Age :   56 ans                          

Situation familiale :     /

Langue(s) parlée(s) :     

  • Français et anglais : couramment
  • Allemand : bonnes notions

Formations :   Infirmière

Activités actuelles :    

  •  Responsable des soins dans un EMS                                          
  • Adjointe au Maire de Troinex

Site personnel :   www.beatricehirsch.ch

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici?

  • Conseillère Municipale à Troinex (2007 à 2013)
  • Députée au Grand Conseil (de 2006 à 2009, puis de 2012 à 2016)
  • Adjointe au Maire de Troinex depuis 2017
  • Présidente du PDC Genève de 2012 à 2014

De quelles Commissions  politiques faites-vous partie ?

Mon dicastère actuel : affaires santé social, jeunesse, aînés, sport et loisirs_

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici ?

Comité de l’Association Suisse des infirmières section Genève, Groupement du personnel soignant et représentante du personnel aux HUG (dans le passé).

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels?

Dans le cadre de ma fonction d’ajointe au Maire uniquement

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

Promouvoir la formation obligatoire en problématique du genre dans le cursus des enseignants et éducateurs  de la crèche à l’Université.

Participer à atteindre l’égalité salariale

Congé paternité ou parental avec un part paternelle obligatoire (au minimum de 4 semaines)

Améliorer les conditions de retraite des femmes (temps partiel, petits emplois, emplois peu rémunérés)

Lutte dans les violences faites aux femmes

Promouvoir l’égalité dans les postes clés tant de l’administratin que de la formation ou politique.

Commentaire : Avoir un  rôle modèle, changer la perception du rôle et de la place  de la femme dans la société, dans l’économie, en politique pour parvenir à une vraie égalité. Malheureusement tout ne peut pas être réglé par des modifications législatives.