image_pdf

Delphine Klopfenstein Broggini : Candidate pour les Vert.e.s Genevois.es au Conseil National

image_pdf

Delphine Klopfenstein Broggini

Nom et prénom :   Klopfenstein Broggini Delphine

Age :  43 ans

Situation familiale :  Mariée, 2 enfants (13 ans et 15 ans)

Langue(s) parlée(s) :   Français et italien, bonnes bases en allemand et en anglais, et connaissance du romanche

Formations :   Licence en sociologie

Activités actuelles :    Co-secrétaire générale des Vert.e.s genevois.e.s

Site personnel :     /

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici?

  • Députée suppléante su Grand Conseil  2013-2015
  • Députée titulaire depuis 2015

De quelles Commissions  politiques faites-vous partie ?

  • Commissions des transports
  • Commissions des affaires communales, régionales et internationales
  • Commission des pétitions

Quels ont été vos engagments associatifs jusuq’ici ?

Actuellement, je suis membre du comité de F-Information et de PRO NATURA Genève

J’ai été par ailleurs active de 2004 à 2011 à PRO VELO Genève et ai été membre des comités de l’association littéraire des lectures publiques et du café la Galerie (Grottes) entre 2000 et 2006

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels? Non

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

  • Défendre l’égalité salariale
  • Réaliser un congé parental d’au moins une année
  • Défendre la retraite des femmes (en m’opposant à la retraite à 65 ans)
  • Augmenter la présence des femmes dans les postes à responsabilité et dans les Conseils d’administration
  • Développer le travail à temps partiel (y compris dans les postes à responsabilité) et du job sharing
  • Lutter contre le harcèlement et toutes les formes de violence envers les femmes

Voir les textes sur l’égalité que j’ai déposés au Grand Conseil entre 2016 et 2019

Pas de retenue de salaire pendant la grève du 14 juin

http://ge.ch/grandconseil/data/texte/M02553.pdf

Pour favoriser la parité dans les conseils d’administration :

 http://ge.ch/grandconseil/data/texte/R00859.pdf

Pour engager l’égalité salariale et renforcer le BPEV

http://ge.ch/grandconseil/data/texte/M02460.pdf

Pour créer davantage de nom de rue avec des noms de femmes

http://ge.ch/grandconseil/data/texte/M02318.pdf

Louise Trottet : Candidate pour les Jeunes Vert.e.s Genevois.es au Conseil National

image_pdf

Louise Trottet

Nom et prénom :  Louise Trottet

Age :  26 ans

Situation familiale :  Célibataire

Langue(s) parlée(s) :  Français, anglais, allemand

Formations :   Bachelor, master, diplôme fédéral en médecine humaine à l’UNIGE

Activités actuelles :   Doctorante MD-PhD en immunologie des tumeurs à l’UNIGE

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici? 

De quelles Commissions politiques faites-vous partie ? 

Quels ont été vos engagmewnts associatifs jusuq’ici ? Militante chez les Jeunes Vert-e-s GE depuis novembre 2018, notamment dans les campagnes pour l’initiative « Stop Mitage » et contre RFFA

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels? 

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

Instauration d’un congé parental de 6 mois à partager au sein du couple avec un minimum d’un mois pour les pères ; protection des jeunes mères contre le licenciement abusif au retour du congé maternité ; valorisation financière du travail domestique

Maria Pérez : Candidate pour Ensemble à Gauche au Conseil National et au Conseil des États

image_pdf

Maria Pérez

Nom et prénom :  PÉREZ Maria

Age :  50

Situation familiale :  En couple – Une fille de 9 ans

Langue(s) parlée(s) :  Français, Espagnol, Italien,  Anglais

Formations :

  • Ecole de commerce
  • CFC Commerce
  • Diplôme professionnel d’art dramatique (niveau licence) – Conservatoire de Lausanne
  • FSEA Formation d’adulte

Activités actuelles :   Formatrice / Actrice / Conseillère municipale Ville de Genève

Site personnel :  /

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici?

Je suis conseillère municipale Ville de Genève depuis 2007

De quelles Commissions  politiques faites-vous partie ?

Je suis membre de la commission des Finances

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici ?

Je suis proche des milieux associatifs sans être rattachée à l’un d’eux en particulier.
Cependant, je suis membre de Patrimoine Suisse, de la Codha et de l’Asloca.

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels?  NON

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

Je m’engagerai pour le congé paternité, pour le passage au 35h de travail et pour un salaire minimum de 4500 francs. L’égalité salariale est un but à atteindre certes, mais il ne faut pas oublier qu’en Suisse il y a encore des femmes qui n’ont simplement pas un salaire qui leur permette de vivre décemment, voire pas de salaire du tout, avant même qu’il soit question d’égalité hommes/femmes. Je m’engagerai aussi contre l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes ; ce renflouement de l’AVS se fait sur le dos des femmes qui sont déjà les plus mal loties en matière de retraite, notamment à cause des temps partiels, des arrêts de travail pour cause de maternité et de l’inégalité salariale. Une fois de plus on ne veut pas tenir compte du parcours spécifique des femmes.

Rapport d’activité 2018

image_pdf

Veuillez trouvez ci-dessous le rapport d’activité 2018:

RA 2018

EDITO DE SEPTEMBRE 2019

image_pdf

Les raisons privées des femmes

L’objet de cet édito m’a été inspiré à la suite d’une rencontre avec une jeune femme. Elle est tout à la fois unique en son genre et semblable à toutes les autres à son âge : jeune, talentueuse, pleine d’avenir et à la recherche d’une opportunité professionnelle. 

Cependant, même étant seule en Suisse car étrangère, elle ne souhaite pas explorer des pistes hors de Genève. Les raisons de cette restriction territoriale sont de l’ordre de sa vie privée ; elle me l’a confié le regard vers le bas, comme envahie d’un sentiment de honte mêlé d’insécurité. Elle a des raisons intimes la poussant à limiter ses opportunités professionnelles.

Du coup, je me suis dite en moi-même : « voici peut être une autre ! ». C’est ainsi que la réflexion sur les problèmes intimes des femmes a pris forme peur à peu à travers quelques questionnements.

Qu’est ce qui relève de la vie privée des femmes et qu’est ce qui n’en relève pas ? Ce que nous qualifions de vie privée est-il si privé que cela surtout lorsqu’il s’agit des facteurs limitant notre développement professionnel ?

Ma réflexion n’a nullement la prétention de réduire les raisons limitant l’engagement total des femmes dans la vie professionnelle à un seul fait. Néanmoins, me basant sur mon expérience de travail avec les femmes en Suisse et ailleurs, la vie privée généralement évoquée par les femmes sont en fait bien partagées à travers le monde avec une probabilité élevée d’appartenir au domaine des sentiments amoureux : le désir de concilier vie de couple et vie professionnelle. Vous serez d’avis avec moi que cette raison est (ou a été) bien partagée par beaucoup d’entre vous lectrices, et de ce fait ne saurait être considéré comme privé car n’étant pas spécifique à une seule personne. Pour ma part, j’y vois un phénomène assez collectif même si « chacune reste dans son coin ». Il pourrait être le résultat de la socialisation différenciée des sexes : d’une part, existe la pression sociale invisible qui voit d’un bon œil que la femme soit en couple à partir d’un certain âge qui coïncide généralement avec l’entrée dans la vie professionnelle ; d’autre part, le devoir de protection de son couple commande que le silence soit gardé sur toute question concernant sa relation avec l’autre. En la matière, qualifier cette sphère de la vie de privée constitue un frein à toute atteinte d’intrusion.

Cependant, quel est l’avantage de garder le silence sur « les raisons privées collectives ? ». S’il est évident qu’elles sont bien partagées par plusieurs concernées se situant à différents niveaux du processus, ne serait-il pas plus judicieux de les partager dans un sentiment de sororité ?

En effet, ne se situant pas au même niveau dans le développement de leur vie privée- collective, l’expérience de certaines pourrait en inspirer d’autres. Là encore, le but n’est pas d’imposer l’opinion des aînées aux plus jeunes, mais plutôt de permettre à ces dernières de faire des choix personnels éclairés, en ayant une perspective plus large. Elles pourront ainsi faire une meilleure planification de leur vie, avoir une capacité d’anticipation sur la résolution des problèmes, mieux appréhender les défis futurs pour parvenir à une vie professionnelle plus épanouie.

Pour terminer, je pense que les femmes ne devraient pas avoir honte de prendre une décision concernant leur propre vie. Seulement, tout comme les décisions importantes de la vie comme choix de la filière d’étude s’opère de manière éclairée et sur une réflexion suffisamment mûrie (entretien d’information avec les professionnels du domaine…), de même le choix de limiter sa carrière professionnelle pour des raisons amoureuses devrait faire l’objet d’une décision éclairée pour ne pas souffrir des conséquences néfastes plus tard.

Même si le phénomène privé-collectif des sentiments amoureux est bien partagé chez les femmes, la manière dont chacune souhaite concilier vie sentimentale et professionnelle reste très personnelle. Une décision éclairée et assumée permettra d’avoir un équilibre sain tout en minimisant les risques.

Larissa Bambara
Présidente du CLAFG

Aude Martenot : Candidate au Conseil National pour Ensemble à Gauche

image_pdf

Nom et prénom :            Aude Martenot

Âge :                                  33 ans                             

Situation familiale :        Célibataire

Langue(s) parlée(s) :      Français, Espagnol ,Anglais, Italien

Formations :                    Socioéconomie (Doctorat et Master) et Historie économique et sociale (Bachelor)

Activités actuelles :        Chercheuse indépendante et secrétaire générale de la Centrale Sanitaire Suisse Romande.

Site personnel :               –

Quels ont été vos mandats politiques jusqu’ici? Aucun

De quelles Commissions  politiques faites-vous partie ?

Aucune (sauf au sein de solidairtéS : commission migration, commission féminismeS, commission logement, comité éditorial et coordination)

Quels ont été vos engagements associatifs jusqu’ici ?

  • Membre de solidaritéS
  • Membre du comité de Solidarité Tattes
  • Membre du comité de Stopexclusion
  • Membre du collectif grève des femmes*/féministe
  • Membre de l’OASI et du collectif No Bunkers

Représentez-vous votre parti dans des conseils d’administrations, des fondations… et si oui, lesquels?

Elue à la Commission électorale Centrale puis (après avoir cessé ce mandat) élue comme représentante à la Fondation pour le logement coopératif et social

Si vous êtes élue, quelles seront vos engagements pour l’égalité hommes-femmes ?

  • Régularisation immédiate de toutes les femmes sans papier, demandeuses d’asile déboutées et non entrée en matière (tout court ou Dublin).
  • Retrait du projet AVS21 et cesser l’idée d’augmenter l’âge de la retrait des femmes.
  • Congé parental de 1 an, dont la moitié au moins est pris par le père (ou le·la second·e conjoint·e).
  • Cours de genre donnés par des personnes formées tout au long du cursus scolaire obligatoire.
  • A long terme, diminution du nombre d’heures de travail à 35 heures par semaine afin que tout le monde participe aux tâches de garde, de soins et domestiques tout en pouvant travailler.

Histoires de mémoire

image_pdf

Un atelier de récit numérique pour se raconter, collecter et transmettre nos expériences LGBTIQ+ proposé par l’association 360.

Pour plus d’information : https://association360.ch/histoires/

Participez également au projet de Lestime et de Queercode « Notre histoire compte »
Contribuez à cette démarche de récolte d’archives.

Lestime :
https://www.lestime.ch/activites/notre-histoire-compte/
Cartographie numérique :
http://constellationsbrisees.net/cartographie-notre-histoire-compte.html
Page Facebook :
https://www.facebook.com/notrehistoirecompte/?modal=admin_todo_tour