Un an déjà !

image_pdf

Un an déjà !

Comme le temps passe vite ! Je peine à croire que cela fait déjà un an que vous m’avez accordé votre confiance comme présidente du CLAFG.

Une année pleine d’expériences vient de s’écouler pour la femme venue d’ailleurs que je suis. Le dépaysement considéré à priori comme un obstacle, n’a pas eu raison des compétences solides et transférables acquises ailleurs dans mon parcours professionnel. J’ai su également compté sur un comité fortement ancré dans les valeurs suisses pour m’épauler là où le besoin s’est fait sentir.

Personnellement, je me sens enrichie sur le plan professionnel, aussi bien que sur le plan personnel en ce mois de mai qui marque la mi-temps de mon mandat. J’ose croire que mes interventions ont également contribué de manière qualitative dans la dynamique globale du CLAFG.

Considérant les défis qui ont été nombreux, mon bilan personnel à mi-parcours me réjouis, même si je reconnais qu’il comporte des erreurs. Mais comme le dit si bien ce dicton : « seul-e celui ou celle qui ne fait rien ne risque pas de se tromper ». Je les relègue donc au rang des erreurs constructives car chacune d’elles a contribué, à sa façon, à la création une version nouvelle de ma personne.

C’est forte de cette conviction que je maintiens  mon engagement et vous invite à notre assemblée générale du 16 mai prochain, pour jeter ensemble les bases d’une collaboration nouvelle, plus dynamique et plus satisfaisante pour tous-es. En effet, je partage la pensée de Francis Blanchard qui dit que « face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ».

 

Qu’en dites-vous ?

 

 

Larissa Bambara
Présidente du CLAFG