Sur le chemin de la continuité….

image_pdf

Chères membres du CLAFG, ce fût un plaisir pour moi de vous rencontrer le 14 mai dernier lors de notre assemblée générale ordinaire. Mes remerciements vont à l’endroit de vous toutes qui m’avez fait confiance et m’avez laissé les rennes de ce bel héritage qu’est le CLAFG. Nos aînées, à une autre époque déjà, avaient identifié la nécessité d’avancer ensemble. C’est pour moi un honneur aujourd’hui de pouvoir faire partie de cette marche et d’apporter ma contribution à l’édification d’une société plus favorable aux femmes à Genève.

La problématique des femmes, en Suisse comme dans d’autres pays, a toujours trouvé un écho particulier à mon niveau. Mon engagement s’inscrit de ce fait dans la continuité d’une vision professionnelle qui a débutée depuis mon jeune âge, qui s’est développée au fil du temps, car nourrie par mes expériences diverses auprès de femmes dans le monde. D’un autre côté, il s’inscrit également dans la continuité des actions de celles qui m’ont précédées à ce poste. Bien que les présidentes se soient succédées, il est resté l’idée d’une vision commune pour une cause commune. Malgré la multitude des domaines d’intervention de ses différents membres, le CLAFG est le lieu où toutes leurs spécificités se taisent, se fondent pour laisser place à l’écho d’une seule voix : celle de la volonté de cheminer ensemble pour une société plus juste pour les femmes aussi.

Depuis 1937, mes prédécesseures ont œuvré à garder la flamme de l’unité d’action allumée. La flamme de cette unité qui ne ruine pas nos diversités mais, bien au contraire, les enrichit. Car en effet, la particularité personnelle ne s’apprécie que par rapport à la diversité et à la variété d’éléments qui nous entourent.

Stéphanie a passé la main…je l’ai prise ! Tout comme à la course au relais, le combat continue. A mon tour, je m’engage à cheminer avec vous et à veiller à cette unité d’action car elle est le moteur qui nous hisse vers les objectifs communs que nous nous sommes fixés, vers une plus grande reconnaissance des femmes dans les sphères sociales et politiques.

Bien sûr, je ne suis pas seule. La riche présence et l’expertise des membres du comité m’accompagneront tout au long de ce mandat. De même, je reste convaincue que chaque membre du CLAFG étant animée d’une grande bienveillance ne ménagera aucun effort pour me soutenir dans cette nouvelle aventure.

C’est donc tout naturellement que je me réjouis de cette nouvelle collaboration avec vous et espère vous rencontrer bientôt.

 

 

Larissa BAMBARA,
Présidente du  CLAFG