image_pdf

Mars, un mois bien rempli pour les “Vénusiennes”

Journée de la femme

Cette année le CLAFG n’a pas “particulièrement” fêté le 8 mars, mais nous n’avons pas manqué de relayer l’information et d’être en pensées avec les femmes. L’idéal serait que cette journée n’existe plus, que tous les jours de l’année soient celui de la femme et de l’homme, qu’il n’y ait plus besoin de marquer cette différence entre les genres. Nous devrions être égales et égaux, comme le prévoit la constitution fédérale depuis 35 ans.

LEg : 20 ans déjà ! 

Le Bureau de l’égalité a lancé sa campagne « Je suis une LEgENDE et je m’engage pour l’égalité » afin de marquer les 20 ans de l’entrée en vigueur de la Loi fédérale sur l’égalité entre femmes et hommes, plus connue sous l’acronyme LEg. 2016 sera une année ponctuée d’actions pour sensibiliser à cette loi.

Le CLAFG constate tous les jours que des inégalités persistent. Il faut continuer à dénoncer, à tout faire pour améliorer la situation. N’hésitez pas à nous faire part de vos projets, à nous y associer. Notre association est là pour faire le relais entre les associations.

De la parole aux actes

Le 15 mars, nous avons eu le plaisir de recevoir 2 conseillères en orientation de Femme et Emploi de l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue. Elles nous ont expliqué les difficultés que rencontrent les femmes lorsqu’elles doivent se réorienter et le travail qu’elles effectuent avec elles. En 2015, environ 184 femmes ont bénéficié de leur appui. Notre salle de conférence était remplie de femmes venues écouter les conseils de ces femmes de terrain qui donnent de l’espoir et apportent du concret.

L’argent: un outil indispensable

Ce mois encore le CLAFG a tenu sa troisième permanence sur la recherche de fonds. Plusieurs associations sont venues consulter Aurore Bui de Softweb. Sans argent, nous ne faisons rien, ceci est encore plus vrai pour les associations de bénévoles. Il est donc primordial de savoir monter un projet et de savoir  le « vendre ».

Au revoir 

Après 2 ans de travail sans relâche, je vais quitter la présidence lors de la prochaine Assemblée Générale. Je pars avec le sens du devoir accompli, le CLAFG est sur de bons rails. Pour mon dernier édito, je tiens à remercier toutes les femmes avec qui j’ai vécu des moments forts pendant ma présidence et je souhaite à votre nouvelle présidente de pouvoir développer de nouveaux liens avec des associations qui ne sont pas encore dans notre réseau, notamment en relation avec le monde artistique, sportif et international.

 

Nathalie Schneuwly, Présidente 

Les femmes de grandes Cheffes !

Une femme à la Vice-Présidence du Grand Conseil

Pour commencer, nous nous félicitons de l’élection de Christina Meissner à la 1ère vice-présidence du Grand Conseil et de la solidarité féminine, sans laquelle elle n’aurait pu être élue. Il est à relever que pendant une année, elle a effectué un excellent travail comme 2ème vice-présidente. Salika Wenger, avec sa verve habituelle, l’a présentée, permettant ainsi son élection, alors que son groupe UDC lui avait préféré un homme. Un président et une vice-présidente : la parité.

Votations: un menu indigeste!

Les votations, avec leur lot d’objets sans fin sont passées. Espérons que les prochaines fois, nous n’ayons pas à nous prononcer sur autant de sujets divers (4 fédéraux + 8 cantonaux + la rénovation du MAH en ville de Genève qui a fait couler beaucoup d’encre pour rien, puisque tout est à refaire).  Même si les pays voisins envient notre démocratie directe, il faut reconnaître que le menu était indigeste.

Le CLAFG vous a permis par ses avis courts récoltés auprès des politiciennes de vous faire une idée rapidement. Elles ont bien relayé sur les réseaux sociaux, les échos sont positifs, la recette a bien pris.

Des femmes pour la parité en politique

Nous en profitons pour rappeler que le CLAFG est apolitique, mais qu’il est important que les femmes votent et soient élues pour que la moitié de la population soit représentée. Les jeunes filles doivent pouvoir s’identifier à des personnalités pour trouver une motivation. Genève a eu 6 Conseillères d’Etat et la Suisse 7 Conseillères fédérales, dont 2 en activité (Doris Leuthard et Simonetta Sommaruga). Elles furent 5 présidentes à une ou plusieurs reprises. Hillary Clinton sera-t-elle «notre» Ruth Dreifuss ? Il serait temps.

Femmes: des modèles toutes disciplines confondues!

Au-delà de la politique des Margaret Thatcher et d’Angela Merkel, les jeunes filles ne manquent pas de modèles. Il y a évidemment les grandes athlètes comme Steffi Graf, Martina Hingis ou Maria Walliser et Lara Gut. Les femmes progressent partout. Indra Nooyi, nommée Directrice générale et Présidente du groupe PepsiCo, le 14 août 2006 est l’artisane de la remontée de cette multinationale. En mai 2015, Ruth Porat, nouvelle directrice financière de Google a reçu 70 millions de dollars à l’embauche.
Christine Lagarde dirige le Fond Monétaire International, Fabiola Gianotti est la première directrice générale du CERN, des institutions mondialement reconnues. Et si l’ONU nommait une femme pour remplacer le Secrétaire Général Ban Ki-moon ?

presidente-clafg-nathalie-schneuwly-femmes-associations-geneve

Nathalie Schneuwly

Présidente

Les bonnes nouvelles et les résolutions!

Un bon début!

clafg-femmes-geneve-2015

L’année 2016 commence bien pour le CLAFG.

Notre association a reçu un arrêté du Conseil d’Etat qui reconduit notre subvention pour les 4 prochaines années. Alors que nous aurions souhaité qu’elle soit légèrement augmentée pour nous permettre de développer notre secrétariat, elle a été réduite de 5%, restriction budgétaire oblige. Nous sommes évidemment un peu déçues, mais reconnaissantes que notre action soit soutenue par le Conseil d’Etat.

Le CLAFG aide ses membres

Notre comité devra agir pour consolider le réseau, voir l’élargir. Nous devrons être plus créatives et solidaires entre nous. Beaucoup d’associations nous font part de leurs difficultés financières en ce début d’année. Notre Centre avec ses locaux rénovés est une bouée de sauvetage pour certaines. Nous leur permettons ainsi d’occuper des bureaux à la demi-journée à des tarifs raisonnables et d’organiser des assemblées et comités. Nous souhaitons vraiment pouvoir être utiles au plus grand nombre, rester flexibles pour pouvoir vous dépanner à tout moment et garder des tarifs attractifs pour vous soulager. Toutefois pour nous, ce sont également des rentrées financières bienvenues. C’est un échange GAGNANT-GAGNANT.

Bienvenue aux nouveaux membres du CLAFG

En ce début d’année, nous pouvons vous annoncer que nous avons de nouvelles associations. Une membre de soutien, le CAPAS (collectif d’associations pour l’action sociale qui regroupe 34 associations, dont plusieurs sont membres de notre association) et une  association-membre les Cadrilles. Sa mission est d’offrir un large réseau à des femmes professionnelles regroupées au sein de petits groupes appelés Cadrilles, et de favoriser leur progression personnelle et professionnelle grâce à des échanges d’expertise, de conseils et d’expériences. Nous avons également de nouvelles membres individuelles. Notre réseau s’élargit, ce sont de bonnes nouvelles. BIENVENUES chez nous !

2016: de nouvelles impulsions

Depuis 18 mois que j’ai repris la présidence, le CLAFG a évolué, pris un nouveau départ. Ce travail était voulu par les membres et est reconnu, vu les sollicitations actuelles. Comme annoncé, je ne souhaite pas m’éterniser, car il me semble important, dans un monde qui évolue tellement vite, de pouvoir donner de nouvelles impulsions. Notre association représente différents groupes d’intérêt féminin. Après une politicienne, une présidente issue du monde associatif économique, culturel, social ou international serait bienvenue.

Nathalie Schneuwly

Présidente

Joyeuses fêtes à tous

2015: le renouveau! 

2015 fut pour le CLAFG une année de changements.

Notre identité visuelle a été entièrement revue, mettant en avant la femme et notre canton.
Notre site internet est complètement modifié. Il s’adapte aux nouveaux moyens de communication, il permet de rationaliser le travail administratif et est plus agréable à parcourir. Beaucoup de retours positifs de nos membres.
Nos locaux ont été rénovés, l’achat des dernières fournitures est en cours. Les associations demandent de plus en plus à utiliser nos infrastructures, c’est réjouissant pour l’avenir.

Une flashmob

Nous avons innové avec la Flashmob le 8 mars sur la Plaine de Plainpalais: un vrai succès. Les autres CLAFs pourraient s’en inspirer.
La soirée électorale du 5 octobre pour les élections fédérales a bien été relayée dans la presse.
Nous avons soutenu toutes les candidates aux élections municipales et fédérales sur notre site internet et les réseaux sociaux. Nous avons de plus en plus de visiteurs et de partages.

Permanences et soirées au CLAFG

Enfin nous soutenons les manifestations de nos associations ou créons des événements pour elles. A titre d’exemples, la permanence pour la recherche de fonds en nos locaux fut un premier succès, après la soirée organisée sur ce thème. La soirée pour le partage des compétences a également été fort appréciée. Ces événements nous permettent de nous rapprocher de nos membres, de comprendre leurs préoccupations et de leur fournir des aides plus personnalisées.

2016: la consolidation! 

2016 sera une année de consolidation. Nous allons utiliser et continuer à développer les outils mis en place.
Nous comptons sur vous, pour nous faire part de vos envies et nous transmettre vos suggestions.
Et évidemment nous allons organiser des événements pour les femmes et les associations.

En attendant de vous retrouver en 2016, le comité du CLAFG vous souhaite de très belles fêtes et vous adresse ses meilleurs voeux pour la nouvelle année.

Nathalie Schneuwly
Présidente

Tout cela pour ce résultat !

 

La carte politique féminine ne change pas vraiment

Le 19 octobre est passé, la carte politique féminine ne change pas trop. A Genève, on maintient 3 femmes sur 11 ! Céline Amaudruz a été réélue pour l’UDC. Lisa Mazzone prend la place d’Anne Mahrer chez les verts, qui perdent de peu un siège. Et Laurence Fehlmann Rielle sauve le siège socialiste de Maria Roth Bernasconi, laissé vacant par cette dernière. Elles ont en commun qu’elles sont présidentes de parti pour les 2 premières et la troisième l’a été par le passé. Pour être élues, il faut de la notoriété. Sûrement encore plus chez les femmes que chez les hommes.

Quelles solutions pour les femmes?

Au Conseil national, les femmes auraient gagné 2 sièges sur les 200. Elles seront 64, alors qu’elles étaient 62 à la fin de la législature. Quelle progression !

La campagne menée par les associations féminines «  Votez femmes » dans les cantons a-t-elle porté ses fruits ? Pourquoi est-ce si difficile ? Que faut-il faire pour être mieux représentées ? Est-ce que les femmes souhaitent vraiment être représentées par des femmes, sont-elles solidaires dans leur vote ? Des questions auxquelles nous devrions trouver des réponses.

Liliane Maury Pasquier : seule candidate au Conseil des Etats

En attendant pour le Conseil des Etats, Liliane Maury Pasquier est la seule femme sur 5 candidats. Elle est donnée gagnante dans les sondages, mais en politique rien n’est jamais gagné d’avance. Alors mobilisez-vous pour ce deuxième tour.

10 novembre : invitation à la soirée du CLAFG “Partageons nos compétences”

Les prochaines élections seront en mai 2018 pour le Grand Conseil, le CLAFG va donc pouvoir se consacrer à d’autres thèmes d’ici là. Le 10 novembre, nous vous donnons déjà rendez-vous dans nos locaux pour une soirée sur le thème « Partageons nos compétences ». La Fondation Compétences Bénévoles vous expliquera en quoi, elle peut vous aider. Ensuite un atelier animé par Céline Burki, membre de notre comité, vous permettra d’échanger et peut-être de développer des synergies entre vos associations. En ces périodes financières difficiles pour les associations, tout est bon à prendre pour gagner en efficience. Inscrivez-vous.

Rappel : offre de permanence sur la recherche de fonds aux associations membres du CLAFG

Un dernier rappel pour la permanence « Aide à la recherche de fonds » du 11 décembre, il reste encore des places. N’oubliez pas de vous inscrire également.

 

Nathalie Schneuwly

Présidente du CLAFG

Votez femmes!

18 octobre : votez pour l’égalité

Le 18 octobre, la Suisse entière élira ses représentant-e-s à Berne, soit 200 Conseillers nationaux et 46 Conseillers des Etats. Actuellement elles sont 64 Conseillères nationales, soit 32%, mais seulement 9 Conseillères des Etats, soit 19,56%. Il y a encore du chemin pour atteindre l’égalité…

A Genève, au Conseil national, elles sont 3 sur 11, soit 27,27%. Un résultat inférieur à la moyenne suisse ! Heureusement au Conseil des Etats, grâce à Liliane Maury Pasquier, nous avons 50% de représentation féminine, puisque chaque canton a 2 élu-e-s.

Au plan cantonal ce n’est guère mieux, puisqu’au Grand Conseil elles ne sont que 25 sur 100. Il y a encore bien du travail dans notre canton, ce qui peut paraître surprenant pour un canton ville qui semble très sensible à ces questions. Uri a une élue: 100% de représentation féminine ! Bâle Campagne atteint les 57% avec 4 femmes sur 7. A Berne, Fribourg, Saint-Gall, elles sont 42% d’élues (11 sur 26 à Berne, 3 sur 7 à Fribourg, 5 sur 12 à Saint-Gall).

Les CLAF se mobilisent

Cette année, la Commission fédérale pour les questions féminines (CFQF) se mobilise avec son slogan « votez femmes ! ». Beaucoup d’associations féminines emboîtent le pas, dont les CLAF des différents cantons.

Le CLAFG a utilisé ce slogan pour sa Flashmob du 8 mars et le 5 octobre, nous organisons en partenariat avec le Bureau de l’égalité une soirée pour présenter toutes les candidates genevoises. Mesdames vous êtes 68 à vous lancer dans la course pour occuper 11 sièges. Si vous n’êtes pas élues, on ne pourra pas vous dire que c’est faute de combattantes.

 

Pour que nous puissions avoir 5 élues au minimum, les associations féminines doivent encourager leurs membres à voter pour des femmes. Celles-ci seront ensuite mieux à même pour défendre vos intérêts.

5 octobre : soirée de présentation des candidates à Genève

Alors Mesdames, rendez-vous le 5 octobre pour faire connaissance avec une grande partie des candidates qui ont répondu présentes à notre invitation.

 

Et à vos crayons : VOTEZ FEMMES !

Surtout ne barrez pas les femmes et plus encore, ajoutez-les !

 

Nathalie Schneuwly

Présidente du CLAFG

 

 

Excellente rentrée!

La rentrée scolaire n’est pas seulement celle des écoliers, mais aussi celle de toutes et de tous.

L’été, les enfants ont congé, les familles partent quelques semaines en vacances ou restent à Genève pour profiter des fêtes, des parcs, des piscines ou de notre si beau lac.

La fin de l’accalmie

Pour les parents, cela peut signifier des moments plus tranquilles (lorsqu’il ne faut pas, après le travail, courir chercher les petits à leurs activités qui se terminent toujours trop tôt !). Les enfants sont en camp, ils partent avec un des parents (dans le cas des familles monoparentales), avec les grands-parents, cousins, copains… un réseau de solidarité se crée.

Pour celles et ceux qui travaillent, c’est une période d’accalmie, il y a moins de réunions, de courriers et surtout de courriels… on peut enfin se mettre à jour !

Et puis les trajets pour aller au travail sont agréables. Il y a moins de circulation, on peut pédaler sans se faire frôler pas les voitures, le stationnement est plus aisé …

Un slogan pour la rentrée : “Votez femmes” !

En politique aussi, la pause estivale est bienvenue. Pas de commissions, de séances de Conseil Municipal, du Grand Conseil ou du Conseil National. Les photos de vacances fleurissent sur Facebook. Même le Conseil d’Etat est en mode « off ». Cette année, les partis auront aussi profité de ce temps libre en préparant leur campagne pour les élections d’octobre aux Chambres fédérales. La Commission fédérale pour les questions féminines (CFQF) se mobilise déjà avec son slogan « votez femmes ! ». L’enjeu est d’importance. Nous aurons donc besoin de vous toutes pour faire passer les idées et messages de nos femmes suisses.

Moment de répit pour nos membres

Quant aux associations, c’est aussi pour elles un moment de répit. Difficile de convoquer un comité en période estivale, l’activité générale est fortement ralentie, les heures d’ouverture sont partout réduites.

Au CLAFG cet été, et malgré la fermeture de nos bureaux, nous n’avons pas cédé au farniente : nos équipes de bénévoles se sont surpassées en triant, nettoyant, transportant et repensant toute l’installation. Les locaux ont été rafraîchis et rajeunis par quelques coups de pinceaux et la pose d’un magnifique parquet. Nous ne sommes évidemment pas au bout de nos peines et cherchons encore des fonds pour acquérir maintenant un nouveau mobilier, plus maniable, des bureaux, des armoires, des tables et des chaises. Un gros travail a toutefois été accompli.

Rénovation des locaux du CLAFG

Sachez que nous avons travaillé pour vous en espérant que les associations, membres du CLAFG, se réapproprieront ce centre rénové. Les murs sont encore vides, à vous de les garnir de vos affiches, peintures ou autres… Nous faisons appel à votre imagination. Le CLAFG doit rester un carrefour où se rencontrent des femmes de tous les horizons.

Nous nous réjouissons de vous retrouver nombreuses au CLAFG et vous souhaitons à toutes une excellente reprise.

 

Nathalie Schneuwly

Présidente du CLAFG

Le CLAFG est bien vivant!

Assemblée générale : un débat animé !

La salle était pleine : presque quarante femmes présentes et un homme.

La modification des statuts a suscité le débat. Un débat démocratique, animé et respectueux. Chacune a pu s’exprimer, l’échange était riche. Il y avait des anciennes présidentes, de nombreuses représentantes des associations et de nouvelles membres.

On remarque que même si des associations cessent leurs activités, de nouvelles se constituent. Le réseau féminin évolue, le CLAFG est bien vivant !

Le CLAFG : féminin et féministe !

Le CLAFG – bien qu’il garde son appellation de Centre de Liaison des Associations Féminines Genevoises – a décidé de s’ouvrir aux associations féministes. Notre but est de représenter la diversité du tissu féminin genevois et nous avons constaté qu’une nouvelle génération d’associations féministes ne se retrouve pas dans notre réseau. Nous avons donc tout naturellement décidé de l’élargir à de nouvelles associations, afin de permettre à chacune de bénéficier de notre plateforme. Si ce changement était évident pour le comité, il l’était moins pour certaines membres. Le vrai travail commence maintenant. D’une part, il faudra convaincre ces associations de nous rejoindre et d’autre part, il faudra les accueillir et leur faire sentir qu’elles sont les bienvenues.

La complexité fait la richesse

Les femmes sont complexes, elles ont diverses facettes, c’est leur richesse. Dans ce monde qui fonctionne encore trop sur des règles établies par les hommes, il faut nous regrouper, nous entraider et être solidaires. Nous devons apprendre les unes des autres. Ce n’est que comme cela que nous ferons avancer notre cause.

Le CLAFG est reconnu comme un relais politique dans la république. Nous entendons tenir ce rôle. Toute la difficulté réside dans le fait que nous avons des opinions différentes au sein de nos associations et qu’il est difficile de prendre une position commune.

Notre devise : “Le choeur des associations de femmes”

Ensemble nous pouvons réussir à surmonter ces obstacles. La chorale des associations féminines et féministes doit se faire entendre, elle ne doit pas chanter de façon discordante, mais elle peut chanter en canon.

 

Le CLAFG est bien vivant, il se renouvelle. Écoutez notre chœur et nourrissez-le de vos voix.

 

presidente-clafg-geneve-femmes

Nathalie Schneuwly

Présidente

 

 

 

 

Pas d’éclats de verre en vue!

Un acronyme difficile mais un rôle primordial

Malgré son acronyme imprononçable, le Clafg continue d’avoir un rôle à jouer dans la promotion de la femme, ces deux mots devant être compris au pluriel. Outre les questions d’égalité – quantifiable – entre hommes et femmes, il est indéniable qu’il continue d’exister un fossé, étroit mais infranchissable entre les comportements des uns vis-à-vis des autres. Et cet aspect-là, aussi doit être travaillé.

 

Du chemin à parcourir en politique

C’est particulièrement vrai en politique. Comment ne pas percevoir la subtile différence d’atmosphère, à la fin d’une assemblée par exemple, entre l’accolade un peu bourrue que des hommes élus se donnent et la bise polie mais bien à distance qui est réservée aux candidates, surtout si elles sont malheureuses ? Comment ne pas sentir dans l’accolade masculine le « ouf, on reste entre nous » qui se dégage ? Ces atmosphères sont d’autant plus pernicieuses, qu’elles ne sont, précisément, que cela : des atmosphères…

Une plateforme pour les associations de femmes

Quel que soit le domaine considéré, nous ne sommes donc pas près d’être blessées par les éclats de verre du proverbial plafond volant en mille morceaux. C’est bien pour cela que le Clafg, en offrant une plateforme aux différents types d’associations féminines remplit une fonction importante. La promotion de la femme se manifeste sous diverse formes, et c’est heureux. Certaines associations ont une vocation plus militante que d’autres : c’est l’expression de notre société, belle de sa diversité. Une diversité qui n’a d’égal que celle des femmes. Car il n’y a pas une femme, mais des femmes.

 

Un combat de tous les jours

Des femmes auxquelles il incombe, au quotidien, de se battre pour se faire reconnaître et faire reconnaître la place à laquelle elles ont droit. Et il est bien agréable de pouvoir compter sur les ressources offertes par les associations membres du Clafg.

 

Longue vie au Clafg !

Alexandra Rys

Membre du comité du CLAFG sortante

Membre des CWF

Représentation des femmes en politique : Il faut que cela change !

Une succession d’élections

L’année 2015 est jalonnée d’une succession d’élections : ce printemps, avec le renouvellement des conseils municipaux et des exécutifs communaux, et cet automne avec l’élection de nos représentant-e-s au Conseil national et de nos 2 représentant-e-s au Conseil des Etats. En tout, quatre élections distinctes pour présider aux destinées du pays et de nos communes genevoises.

 

Le CLAFG se mobilise pour vous

C’est dire l’importance de participer activement à ces élections, et naturellement, le CLAFG se mobilise à travers différentes actions pour augmenter la représentation des femmes élues dans les parlements, mais aussi pour sensibiliser l’électorat féminin à voter.

Et il s’agit de ne pas relâcher nos efforts ! Dans les communes, les résultats du 19 avril dernier montrent que la proportion de conseillères municipales élues ne dépasse pas les 35 %, tout comme en 2011, avec un taux de participation de la population d’à peine 38 %.

 

Plus de femmes sur les listes: plus de femmes élues

Si nous sommes favorables à une meilleure représentation des femmes au sein des parlements, nous ne pouvons l’exiger : ce sont les partis qui proposent des candidat-e-s, et ensuite c’est le peuple qui les élit. Ainsi, avec plus de femmes sur les listes électorales, il est évident que leur élection sera favorisée ! Du reste, pour les partis qui présentent des listes paritaires, cette exigence porte ses fruits : le nombre d’élues atteint la parité, voir au-delà, comme le démontrent les résultats du 19 avril pour des listes de la gauche en Ville de Genève.

 

Et vous, quelles femmes élirez-vous?

Pour rappeler l’importance d’élire et de voter à la population, le CLAFG a surpris les badauds par une tempête de foule (flash mob) avec de nombreuses candidates, sur la plaine de Plainpalais le dimanche 8 mars en toute fin de matinée ; joli succès ensoleillé à l’appel « Votez femmes ! ».

Et pour se faire connaître, bon nombre de candidates ont également profité de l’espace dévolu sur notre site internet « Et vous ? Quelles femmes élirez-vous ? »

Le CLAFG prévoit d’autres actions électorales, notamment pour mettre en valeur les qualités des candidates au 2e tour de l’élection des exécutifs communaux.

Viendront ensuite des événements pour les élections nationales. Pour toutes ces actions, ouvrez l’œil sur le site du CLAFG !

 

Chaque voix compte…

Et surtout, encouragez la participation électorale autour de vous, particulièrement celles des personnes d’origine étrangère installées depuis au moins 8 ans en Suisse (voir la campagne de sensibilisation J’ai 8 ans, je vote dans ma commune !). Avec un taux de participation d’à peine 38% le 19 avril dernier, qu’on se le dise, chaque voix compte !

 

Pour en savoir plus sur l’analyse des résultats : www.geneve.ch/egalite

 

Egalitairement vôtre,

Frédérique Perler

Membre du comité CLAFG