image_pdf

Everybody’s Perfect avec Lestime

Du 11 au 21 octobre 2019
Le festival Everybody’s Perfect se déploiera sur 10 jours, articulés autour des grands thèmes liés aux minorités LGBTIQ.
Avec comme points forts des films – débats et soirées. Lors de soirées organisées en partenariat avec les associations LGBTIQ, dont Lestime, la parole sera donnée aux chercheurs.euses, militants.es, réalisateurs.trices, dans le cadre d’un dialogue permanent avec le public. 

Programme complet et séléction de films lesbiens sur : www.everybodysperfect.ch
Programme PDF

Maison des Arts du Grütli, Rue du Général-Dufour 16, 1204 Genève

Sortie du film PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU

Nous sommes heureuses de vous annoncer que le film PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU est sorti en salles.

En quelques mots ce film retrace l’histoire en 1770 de Marianne, une femme peintre, qui doit trouver tous les moyens possibles pour peindre le portrait d’Héloïse, une jeune fille sortie du couvent et que sa mère veut marier contre sa volonté. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde et l’observe du coin de l’oeil pour la repeindre discrètement ensuite. 

Ce film, réalisé par Céline Sciamma rend un hommage vibrant aux femmes artistes et oubliées par l’histoire de l’art. D’un esthétisme formidable, « Portrait de la jeune fille en feu » a remporté le Prix du Scénario à Cannes. Les interprétations d’Adèle Haenel et Noémie Merlant sont excellentes et donnent une grande force au film. 

Et voilà la bande-annonce: https://cineworx.ch/movie/portrait-de-la-jeune-fille-en-feu-sciamma/

Groupe vocal de Lestime

Atelier

Groupe vocal de Lestime
Suite au succès  remporté par les 2 ateliers «Alors chante !» donné par Sophie Solo
Lestime vous propose une fois par mois le mardi, une rencontre décontractée autour du chant avec comme objectif de pouvoir former un «coeur» de femmes, le GV (Groupe vocal) de Lestime. Bonne oreille requise.

Participation : CHF 20.-.
Inscription à info@lestime.ch
Mixité choisie : lesbiennes, femmes et personnes trans*

1 fois par mois, le mardi de 18h30 à 20h15

Sophie Solo est chanteuse, instrumentiste et comédienne. Diplômée de l’Ecole de la voix dirigée par O. Wieder pour laquelle elle a présenté un mémoire intitulé « la honte et la voix ».

Vous pouvez aussi vous procurer le carnet / CD de Sophie Solo, en vente à Lestime
22.01.2019
18h30 – 20h15
Lestime
Rue de l’Industrie 5
1201 Genève

 

Isabelle Eberhardt, de l’une à l’autre

Exposition 

Exposition ouverte du 18 janvier au 7 avril 2019
Du mardi au dimanche de 11h à 18h (lundi fermé)
Vernissage jeudi 17 janvier dès 18h30
Lieu : Maison Tavel – 6, rue Puits-Saint-Pierre
Commissaire d’exposition : Karelle Ménine
Entrée libre

Isabelle Eberhardt (1877-1904) est née dans le quartier des Grottes, à Genève, avant de se lancer dans une vie de voyages et d’aventures. Direction : l’Orient. Par son parcours et ses engagements, elle a ouvert la voie à des écrivaines voyageuses comme Ella Maillart.

Saisie par la beauté de sa langue et la maturité de ses réflexions, Karelle Ménine, commissaire de l’exposition, a mené une véritable enquête pour retrouver la trace des manuscrits originaux de cette écrivaine. Elle les a finalement localisés en France, aux Archives nationales d’Outre-mer, gardiennes des archives coloniales françaises.

Pour la première fois, ces documents reviennent sur la terre d’origine d’Isabelle Eberhardt et sont montrés au public. C’est l’occasion de découvrir un esprit vibrant de liberté et d’intelligence, une figure de l’altérité qui a construit des ponts entre la culture occidentale et musulmane.

A 27 ans, Isabelle Eberhardt est emportée par une inondation en Algérie où elle s’était établie. Certains ont soupçonné un assassinat… Ce qui est certain, c’est que cette jeune femme – qui s’habillait en homme et se faisait appeler Mahmoud Saadi – a laissé derrière elle une œuvre au souffle profondément humain et poétique.

Partenaires:
Fatrasproduction/Adelitt, le Musée d’art et d’histoire, les Archives nationales d’outre-mer, les Archives d’Etat

Pour en savoir plus sur Isabelle Eberhardt: 
Lisez l’excellent dossier de la couleur des jours , n° 29, hiver 2018-2019 (en vente en kiosque et dans certaines librairies).

L’égalité par la musique

 

L’égalité est une affaire de tous ! Dimanche 23 septembre a eu lieu le Grand Concert pour l’égalité au Victoria Hall. Cet événement exceptionnel organisé par le Centre catholique international de Genève et la Paroisse catholique de Sainte Clotilde nous a proposé un magnifique programme d’airs et de chœurs d’opéras classique qui a su enchanter nos oreilles. Le CLAFG a participé à cet événement en diffusant l’information auprès de ses membres et proches et en y assistant.

“Petit Baobab deviendra grand”- le développement durable en action au Burkina Faso.

 

Le 26 septembre dernier, lors de la table ronde “Des Femmes qui s’engagent pour une planète viable et vivable” organisée par le CLAFG, Madame Eliane Longet nous a fait l’immense plaisir de nous présenter son magnifique livre “Petit Baobab deviendra grand”.

Cet ouvrage relate le parcours de 14 ans de l’association Graine de Baobab. Une expérience qui montre qu’il est possible de faire bouger les choses vers une société plus égalitaire, respectueuse de l’environnement et de la vie humaine.

Soutenir, former les filles et les femmes, c’est faire avancer toute la société. Le livre montre par le long chemin qui consiste à donner aux femmes la place qu’elles méritent.

 

Avant-Première du film Yvette Z’Graggen – Une femme au volant de sa vie

Yvette Z’Graggen – Une femme au volant de sa vie

Ce documentaire nous plonge dans la vie fascinante de l’écrivaine suisse Yvette Z’graggen, grâce à une formidable collection de photos, d’interviews et d’archives. Il nous montre avec beaucoup d’intelligence et de sensibilité comment Yvette Z’Graggen fut une femme totalement hors du commun, passionnante et en avance sur son temps.

Sortie au cinéma: Le 2 mai au cinéma les Scalas.
Avant-Première en présence du réalisateur Frédéric Gonseth:  Le 26 avril à 20h au cinéma les Scalas

 

À table! Avec Maurice & Corinna Lecture de l’intime

MARDI 6 FÉVRIER 2018 19H

Durant toute leur vie de couple, Corinna Bille (1912-1979) et Maurice Chappaz (1916-2009) ont entretenu une correspondance abondante. Leurs lettres sont autant d’odes à l’amour, qu’à l’amitié et à la liberté qui les unissaient. Empreintes d’une trajectoire intime éblouissante et atemporelle, elles constituent un patrimoine littéraire édifiant et une réflexion sur l’art, dépassant la sphère privée. Publiées en 2016 par les éditions Zoé sous le titre « Jours fastes », elles prennent vie ici grâce aux comédiens Nathalie Boulin et Jean-Louis Johannides. Cette lecture est une proposition de Maria Da Silva et Élise Pernet qui ont réalisé le montage des textes.

À l’issue de la lecture, la Maison de Rousseau et de la Littérature vous propose de déguster une sélection des vins du domaine de Marie-Thérèse Chappaz, nièce de l’écrivain et vigneronne en biodynamie. Situé à Fully en Valais, le domaine accueillit Maurice Chappaz et Corinna Bille qui y ont séjourné pour écrire « sur la table de la cuisine avec des gants car il n’y avait pas de chauffage », comme le raconte Marie-Thérèse.

Cette lecture, qui a déjà été présentée dans le cadre du festival la Fureur de lire, est en lien avec l’exposition « Amoureux & Écrivains. Dans l’intimité de Corinna Bille et Maurice Chappaz » à découvrir jusqu’au 25 février 2018 à la MRL. La Maison de Rousseau et de la Littérature vous présentera une sélection des manuscrits des deux auteurs qui leur a été prêtée par les Archives Littéraires Suisses de Berne.

Pour plus d’informations et d’autres événements de la MRL, cliquez ici

 

Jeune Femme au cinéma du Grütli

 

Ayant été gratifié de la « Caméra d’or » au festival de Cannes, « Jeune Femme » est le premier long-métrage de Léonor Seraille. Paula, jeune trentenaire et protagoniste principale, vient de vivre une rupture et doit se reconstruire, « un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches », dans une ville dans laquelle il n’est pas facile de créer des repères. La cinéaste veut poser son regard sur la précarité avec laquelle la jeunesse française vit aujourd’hui.

 

Ce film est projeté tous les jours au cinéma du Grütli dès aujourd’hui. Pour plus d’infos, cliquer ici, et pour le programme, ici.

A ne pas manquer !