image_pdf

Un poème en l’honneur de la journée internationale des droits des femmes

Dans le cadre d’une soirée de réseautage organisée par le CLAFG dans ses bureaux à la fin de l’année 2016, Mme Stéphanie Metzger Del Campo, présidente du CLAFG, a invité les personnes présentes à noter sur un tableau un mot que leur inspirait les femmes. A partir de cette liste des plus variées, elle s’est adonnée à la tâche de rédiger un poème dédié aux femmes. En cette journée internationale des droits des femmes, nous avons tenu à vous le partager. Le voici:

Le pétillant rêve
d’être une femme
est inscrit
dans la voie lactée.
L’amour en cascade
éveille un ruisseau
de pure solidarité
et de sororité audacieuse.
Nous les femmes,
osons
la force dans la fragilité,
animons de beauté
ce corps planétaire
où les différences
tissent nos identités.
Un jour toujours
pour que les regards
s’inspirent
de bienveillance.
Nous
les femmes,
dans cette gratitude infinie
nous sommes à l’aise,
car
l’indicible
jaillit
de l’émotion du partage.
Les petits et grands bonheurs
partagés entre femmes
deviennent
les grands bastions d’espérance
et d’engagement
qui vêtissent nos corps.
Les échanges
découvrent
nos dons inouïs
que nous offrons
avec l’amour inconditionnel.
Femmes,
l’amour toujours!

Stéphanie Metzger del Campo et des collègues du CLAFG

 

Le CLAFG vous souhaite une bonne journée internationale des droits des femmes !

Semaine de l’égalité 2017: “Ne nous libérez pas, on s’en charge!”

affiche17

 

Du 6 au 12 mars 2017 et comme chaque année, la ville de Genève organise, en marge de la journée internationale des droits des femmes, une semaine consacrée à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. Cette année, les différentes manifestations permettront notamment de comprendre la diversité des luttes pour l’égalité, les féminismes et les différentes formes de constructions sociales liées aux sexes dans diverses régions du monde.

 

Le CLAFG soutient cette initiative et vous invite vivement à jeter un oeil au programme et prendre part aux différentes manifestations proposées.

Pour en savoir plus et avoir accès au programme de cette riche semaine, cliquer sur ce lien.

Soirée au CLAFG: Alice Rivaz, devenir romancière

Alice Rivaz fut une figure marquante de la littérature romande, auteure de romans et d’essais, première femme à recevoir le prix Ramuz pour l’ensemble de son œuvre et honorée de la médaille « Genève reconnaissante » offerte par la ville de Genève en janvier 1997.

 

Valérie Cossy est professeure associée en études genre à la Faculté des Letres de l’université de Lausanne et auteure de « Alice Rivaz, devenir romancière ». Elle donnera une conférence sur Alice Rivaz et son œuvre dans les locaux du CLAFG, le jeudi 9 février 2017 à 18h30.

 

topelement

 

Nous espérons vous y voir nombreuses et nombreux !

Genève Amnesty relance le groupe consacré aux droits des Femmes

Les Groupes de Genève d’Amnesty ont toujours eu, parmi leurs six groupes, un Groupe thématique consacré aux Droits des Femmes.
Malheureusement, à la suite de la démission de sa responsable et faute de combattant-e-s, il était “hors-service” depuis trois ans…
Or, aujourd’hui, il va pouvoir redémarrer! A cette fin, une séance d’informations est organisée

 

ce jeudi 9 février 2017 à 19h, à la maison des associations (salle zazi sadou).

 

Le CLAFG soutient vivement cette entreprise et souhaite succès et pérennité à ce groupe ! Affaire à suivre..

 

 

Pour plus d’infos sur le groupe Amnesty Genève, cliquer ici.

 

Pour voir le flyer, cliquer ici. 

Maternité : protection des travailleuses

 

Femmes enceintes, consultez vos droits!

Article: Le combat oublié des suffragettes suisses

Retenir uniquement de la Suisse qu’elle a été «conservatrice», en n’accordant qu’en 1971 le droit de vote et d’éligibilité aux femmes à l’échelle nationale, alors que la plupart des Etats d’Europe et du monde avaient déjà fait ce grand pas vers l’égalité des sexes, c’est oublier que durant la seconde moitié du XIXe siècle, notre pays a été à l’avant-garde du féminisme. Dès les années 1860, des Suissesses courageuses et déterminées – trop souvent oubliées des livres d’histoire – ont milité pour l’émancipation de la femme. La flamme a été allumée par Marie Goegg-Pouchoulin, une Genevoise issue d’une famille d’horlogers d’origine huguenote, qui était en contact avec des réfugiés politiques et dont le second mari, Amand Goegg, avait participé à l’insurrection badoise. C’est elle qui a fondé, en 1868, le premier mouvement féministe en Suisse, l’Association internationale des femmes, comme le rappelle Susanna Woodtli dans l’ouvrage «Du féminisme à l’égalité politique».

Lire l’article en entier:

La Liberté – Histoire vivante