image_pdf

Pause de Noël

image_pdf

Nous vous informons que les locaux du CLAFG seront fermés du 21 décembre au 2 janvier 2018.

La permanence ne sera donc pas assurée à ces dates-là.

Nous vous souhaitons de Très Belles Fêtes !

Retour sur la Soirée de réseautage du 27 novembre au CLAFG

image_pdf

Le lundi 27 novembre dernier, le CLAFG a tenu une Soirée de Réseautage dans ses locaux, à 2,place de la Synagogue. La soirée a rencontré un vif succès, avec des participantes de milieux et associations divers-e-s et varié-e-s

 

 

Céline Burki, membre du comité du CLAFG, coach et membre du CWF, a animé la soirée avec un atelier ludique et inspirant, portant sur la réflexion de l’engagement de chacun-e, dans sa vie et pour les autres.
En outre, nous avons eu le plaisir d’accueillir le président de Linkchild, brisant de la même manière le caractère non-mixte habituel et improvisé de ces soirées.

Merci à toutes les personnes présentes pour leur participation active et leur soutien tout au long de l’année. C’est toujours un grand plaisir de recevoir les personnes représentant les associations membres et les membres individuelles dans l’enthousiasme de ce genre de soirées.

Jeune Femme au cinéma du Grütli

image_pdf

 

Ayant été gratifié de la « Caméra d’or » au festival de Cannes, « Jeune Femme » est le premier long-métrage de Léonor Seraille. Paula, jeune trentenaire et protagoniste principale, vient de vivre une rupture et doit se reconstruire, « un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches », dans une ville dans laquelle il n’est pas facile de créer des repères. La cinéaste veut poser son regard sur la précarité avec laquelle la jeunesse française vit aujourd’hui.

 

Ce film est projeté tous les jours au cinéma du Grütli dès aujourd’hui. Pour plus d’infos, cliquer ici, et pour le programme, ici.

A ne pas manquer !

 

Hommage à Madame Carmen Rolland

image_pdf

Madame Sheila Buemi-Moore, Vice-présidente de l’Association Les Vernets d’Arve, rend hommage à Madame Carmen Rolland. Le CLAFG tient à adresser ses condoléances à sa famille et ses proches.

 

« C’est avec une très grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Madame Carmen Rolland, Présidente de l’Association Les Vernets d’Arve, fondée par le CLAFG il y a 57 ans, et qui a pour but de reloger des femmes en situation précaire.

Emportée par la maladie, elle nous a quittés brusquement cet automne après 16 ans de grand dévouement.  Nous perdons là une femme de cœur qui n’a cessé d’œuvrer pour le développement d’un mouvement initié par des femmes motivées et responsables, résolument engagées en faveur de la cause féminine.  Elle a tenu toutes ses promesses en offrant aux femmes à revenu modeste, seules ou avec enfants à charge, la possibilité d’obtenir à Genève, des logements à loyer modéré. Nous garderons à jamais le souvenir de cette femme d’exception qui a mis toutes ses forces au service de la communauté. Avec elle, nous avons partagé, jour après jour, de multiples responsabilités et nombre de projets d’aide et d’assistance à destination des femmes. Il nous restait encore tant de choses à faire ensemble…

 

L’heure des adieux est toujours un moment de rupture qui blesse la vie à jamais. En pensée avec sa famille, le comité et moi-même, garderons longtemps le souvenir ému de sa magnifique générosité.

 

Sheila Buemi-Moore,

Vice Présidente

Association Les Vernets d’Arve »

Le phare

image_pdf

Le phare nous montre un chemin.

Un chemin qui peut être rectiligne ou un chemin qui se fraye par des détours en s’inspirant des aléas de la vie.

Un phare devant nous est un point de repère auquel nous pouvons accrocher ou projeter nos souhaits, nos illusions, nos objectifs.

Un phare nous illumine quand le brouillard de la nuit interpelle.

Le phare reste-t-il figé ou bouge-t-il tel l’horizon qui s’éloigne à chaque fois lorsque nous avançons sur le chemin ?

Comment se combinent la motivation et le courage lorsqu’il s’agit de suivre un chemin illuminé par un phare ?

Une vie planétaire sans violence, sans pillage et gaspillage des ressources naturelles, avec justice sociale et dans le respect de la vie et dignité humaine, est au cœur de nos combats quotidiens.

Le féminisme est un phare, car inscrit dans l’humanisme il opère comme ce feu sacré qui anime nos engagements.

Une femme peut devenir un phare pour une autre femme, lorsque celles-ci se construisent en se détachant du regard du patriarcat.

Et en cela, les rencontres entre les femmes deviennent des actes de sororité.

Notre soirée de réseautage du 27 novembre en témoigne.

Femmes de tous horizons qui veillent à l’intégration des savoir-être et des savoir-faire en les partageant avec les autres.

Le CLAFG, en ce temps de l’Avent, vous souhaite à toutes et tous de célébrer votre phare et que celui-ci réponde au plus haut degré éthique de vos aspirations et attentes.

Bonnes fêtes,

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente CLAFG