Réflexion-action

image_pdf
La singularité dans le collectif

Le processus de réflexion-action est essentiel pour agir de manière résiliente au sein d’une société.

Les actions précédées par un temps de réflexion peuvent s’ancrer dans une communauté, sans faire omission des spécificités et des minorités.

Tenir compte du collectif sans omettre la spécificité qui vit en lui, est une manière  de respecter la diversité sous toutes ses formes d’expression.

La réflexion-action est une démarche méthodologique qui permet de reconnaître les échanges entre la réflexion et l’action dans tout processus d’intervention communautaire.

La réflexion qui se nourrit de l’action devient une réflexion qui est plus proche de pouvoir assumer et dépasser des paradoxes, qui se présentent maintes fois sur le terrain.

Outil de promotion de résilience

De la même manière, une action qui est nourrie par la réflexion, sera une action qui pourra tenir compte de variables spécifiques, que seule l’action ne verrait pas, puisqu’elle se contenterait uniquement d’agir de manière réactive sur une majorité, perdant de vue ce qui est singulier et qui mérite une réflexion profonde.

Quand réflexion et action se passent simultanément et les échanges entre elles vont dans les deux sens, c’est-à-dire qu’elles sont réciproques, on peut dire alors qu’il s’agit d’un processus qui est capable de tenir compte des paradoxes qui se présentent, et dans ce sens, elles se transforment en  outil de promotion de résilience.

Dans ce sens, la démarche méthodologique de réflexion-action se transforme également en outil de promotion du « pouvoir-du-dedans » ( évoqué dans l’édito de juillet 2016) d’une société.

Le travail de terrain qui se déroule en même temps que la réflexion concerne plusieurs acteurs de la vie citoyenne.

Institutions du secteur privé, public, associatif, ONG, international, se donnent la main pour agir de manière coordonnée afin de répondre aux besoins communautaires de tout un chacun, dans l’idéal.

Identités féminines et communautaires

Ce travail de réflexion-action est un processus qui construit des « identités communautaires ». Ces identités communautaires ne sont pas étrangères aux identités individuelles qui se développent au sein d’une communauté.

Les identités féminines, multiples et variées, font également écho à ce processus. Au même titre que Simone de Beauvoir qui avait énoncé:  » On ne naît pas femme, on le devient », les identités communautaires doivent être reconnues comme faisant partie de ce processus de construction.

La démarche de réflexion-action n’échappe pas à ce processus, et plus encore, il influence positivement cette construction identitaire communautaire, nécessaire à la résilience communautaire.

Pour toute programmation, planification, mise en œuvre et évaluation de projet, la démarche de réflexion-action est essentielle.

La valeur d’une société se mesure également à sa capacité de réflexion-action.

Nos associations et membres individuelles, s’adonnent certainement avec professionnalisme à cette tâche précieuse.

Encourageons-les!

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente, CLAFG