image_pdf

Soirée de réseautage au CLAFG

Le 19 juin passé, le CLAFG a organisé une soirée de réseautage, ponctuée par un atelier de coaching sur le thème de la « confiance en soi ». Quatre coachs, Céline Burki, Ariane Hauser, Rivka Gianni et Samira Roten, faisant partie de l’association se sont réunies pour créer cet atelier, ce qui a été accompli de main de maître en parfaite synergie.

 

En petit comité, les personnes présentes ont participé à des exercices et discussions autour du thème de la soirée. Elles ont même eu l’occasion de créer une recette pour la confiance en soi, permettant de réaliser la diversité des avis à ce propos.

 

 

 

Finalement, la soirée s’est terminée en beauté, échanges et discussions autour des excellents mets préparés par les femmes de l’association Amala !

Au nom du CLAFG, Madame la Présidente vous remercie pour cette belle soirée ! En passant, vous souhaite également un bel été !

Cours de français au parc.

Venez suivre gratuitement des cours de base de français dans les parcs de la Perle du Lac du 3 au 27 juillet et de la Grange du 31 juillet au 24 août 2017 (1er août exclu).

 

Pour plus d’informations, cliquer ici.

 

Amala : Association Multiculturelle d’Alimentation d’Ailleurs

 


AMALA est une aventure collective issue de la reconversion professionnelle d’un groupe de femmes migrantes qualifiées. Ces femmes originaires d’Iran, de Syrie, du Mexique, du Pérou, de Colombie, de Croatie et d’Érythrée, en plus d’être de fines cuisinières et de connaître sur le bout des doigts la gastronomie de leurs pays, sont médecin, comptable, graphiste, avocate, professeure d’art plastique, enseignante, assistante administrative et maîtrise de cérémonie. Leurs points communs; l’amour pour la cuisine traditionnelle et une forte volonté d’intégration socio-professionnelle.

L’objectif premier d’AMALA est de proposer aux habitants de Genève une cuisine raffinée et exotique inspirée de l’art culinaire des cinq continents.

AMALA propose, à un prix compétitif, tout un ensemble de plats, avec ou sans viande, sucrés et salés, pour les repas de tous les jours ou à l’occasion d’événements. AMALA offre ainsi ses services aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises, aux associations et organismes publics.

Lors de son Assemblée Générale 2017, c’est donc tout naturellement que le CLAFG a fait appel à cette association, qui s’est occupée de préparer un magnifique buffet de mets salés et sucrés, pour le plus grand bonheur des membres présentes. En plus des qualités gustative et de présentation, la présence et l’attention de toutes les membres a ajouté un caractère spontané et agréable à la soirée !

Nous les remercions chaleureusement et leur souhaitons un très grand succès dans leur entreprise !

 

  

  

 

 

La notion de sororité traitée par l’AGFDU

Les Soirées Littéraires organisées dans le cadre de l’AGFDU se veulent des espaces de réflexion qui promeuvent la co-construction de sororité à partir d’échanges et de points de vue très divers.

 

Cette année, la thématique des Soirées Littéraires se penche sur l’Inclusion. Après avoir abordé différents sujets sur le « Nous » des femmes, l’inclusion, les catégories de privilèges lors des précédentes rencontres, l’AGFDU a profité de sa dernière Soirée Littéraire pour discuter de la notion de sororité et de ses implications. Elle vous invite à vous joindre à elle afin de continuer la réflexion sur cette notion, ainsi que sur le regard porté sur les asymétries dont nous avons conscience. Cette séance aura lieu le 15 juin à 18h30h au CLAFG.

Sororité

CLAFG: Lieu d’échanges de savoir-faire

Quand le « savoir-faire » s’inspire du « savoir-être » alors nous sommes dans une échange donnant-donnant ou autrement dit « gagnant-e—gagnant- e».

L’inspiration mutuelle née du regard que l’on porte sur l’autre.

Avec quelles « lunettes » nous décidons de voir « l’autre » qui est différent-e de nous?

Est-ce que nous choisissons de voir les facteurs protecteurs chez l’autre ou ses facteurs de vulnérabilité?

La construction de sororité au sein de notre communauté a beaucoup à avoir avec le type de regard que l’on porte sur l’autre.

Le regard peut-être inclusif ou par contre, nourrir des aspects d’exclusion.

Regards

Porter les « lunettes » à partir de la perspective féministe n’est pas suffisant pour se construire en sororité. Un travail subtil, de dévouement, de réflexion approfondie et d’empathie est nécessaire pour tisser des liens individuels et communautaires solides.

Il est nécessaire de comprendre les différences entre nous, d’accepter nos subtilités, afin d’aller vers ce qui nous réunit.

Valoriser ce qui nous réunit, tout en gardant et respectant notre spécificité est également un exercice de citoyenneté.

Les échanges se doivent être une pratique dans laquelle se rassemblent nos actions inspirées de nos spécificités, pour répondre à un bien commun.

Reconnaître nos spécificités, les accepter pour ensuite les dépasser afin de nous retrouver dans des visions communes.

Les défis du paradoxe

Voilà tout un défi qui n’est pas étranger aux paradoxes! Et cela nécessite un entrainement permettant d’inclure le

paradoxe dans nos réflexions pour le dépasser ensuite et  ainsi s’inspirer des voies nouvelles qu’il propose.

Promouvoir des échanges qui aillent dans les « deux sens », pour que chaque partie sorte grandie par l’expérience, d’un côté par ce qu’elle a reçu, et d’un autre côté par ce qu’elle a donné.

Le grand défi est celui de construire une sororité sans qu’un groupe hégémonique prenne la place la plus importante.

Celles qui ont de la « peine » à exprimer leurs voix, doivent être inspirées par d’autres pour que leurs « voix » retrouvent le ton ferme, assuré, de confiance et de leadership.

Nous sommes au CLAFG car nous croyons à cette symphonie commune du choeur des femmes.

Quand « savoir-être » inspire le « savoir-faire », alors nous sommes tous / toutes gagnant-e- s!

Stéphanie Metzger del Campo

Présidente CLAFG

Zoom sur les Soirées Littéraires de l’AGFDU

Après une première séance riche en échanges de très bonne qualité, les Soirées littéraires de l’AGFDU poursuivent la réflexion autour de la notion d’inclusion en interrogeant le « NOUS » du féminisme.

Que veut-il dire, le « nous », alors qu’il existe tellement de différences entre les femmes ?

Nous nous servons de l’apport conceptuel du Black Feminism en miroir avec la notion de sororité pour questionner nos actions en tant qu’associations féminines et féministes : quelles expériences de la diversité, de la différence se manifestent au sein de nos associations ? Quels combats sont mis en avant et quelles voix sont mises en sourdine ? Nous tentons d’apporter des réponses ensemble à ces questions et à bien d’autres, en toute amitié, autour d’un apéro.

Bienvenue pour nos prochaines soirées qui auront lieu le 6 avril et le 15 juin dans les locaux du CLAFG !

Pour en savoir plus sur cette association, cliquer sur ce lien.

Compositrices d’aujourd’hui

flyer-compositrices-d-aujourd-huiflyer-compositrices-d-aujourd-hui2

 

Pour clôturer l’année 2016, durant laquelle le vingtième anniversaire de l’entrée en vigueur de la loi fédérale sur l’égalité entre femmes et hommes (LEg) a été mis en valeur, le BPEV organise un concert tenu le vendredi 16 décembre 2016 à 20h, à la Haute Ecole de Musique de Genève (grande salle du conservatoire, Place Neuve).

 

 

Ce projet, mené en partenariat avec la HEM, veut mettre en avant les actions des femmes cheffes d’orchestre ou compositrices dans l’univers de la musique. En effet, comme beaucoup de milieux artistiques, celui-ci est majoritairement régi par des hommes – dont les noms peinent en général moins à émerger. Pourtant, par leur investissement et la qualité de leur travail artistique, ces femmes compositrices tendent à faire changer les choses et à réduire les inégalités de genre.

 

 

Pour plus d’informations, cliquer sur ce lien.

Le Prix genre 2017 est lancé!

flyerprix2016_unigeflyerprix2016_unige2

 

Les ouvertures aux candidatures pour le Prix Genre 2017 sont ouvertes et le seront jusqu’au 15 mars 2017. Le CLAFG soutient vivement cette entreprise et souhaite beaucoup de succès pour cette deuxième édition !

En bref:

Le service égalité de l’Université de Genève organise sa deuxième édition du Prix Genre. Ce prix récompense un travail universitaire fait dans le cadre d’un bachelor ou master à l’UNIGE et s’inscrivant dans le champ des études genre.

En effet, le genre n’est pas une discipline, mais un prisme à travers lequel les réalités peuvent être observées; il permet d’analyser les constructions sociales liées aux sexes et les rapports de domination induits par elles.

Partagez l’information auprès de vos ami-e-s étudiant-e-s UNIGE et encouragez les candidatures!

Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

Biennale du genre

 

affiche-biennale-du-genre-2016

ELLE ÉTAIT UNE FOIS …
« Deux ans après le succès de la Quinzaine de l’égalité, la Biennale du genre relève le défi de réunir une nouvelle fois acteurs et actrices du monde associatif, de la culture et le grand public.
Les organisations partenaires ont élaboré le contenu de cette biennale en se basant sur des inquiétudes et des réflexions sur la prégnance des violences de genre dans la société et ont souhaité continuer à utiliser l’art comme outil de médiation pour redessiner les contours d’une société plus progressiste et respectueuse.
Cette édition se consacre ainsi à la prévention et 
au questionnement des violences sexuelles et sexistes.
Au programme: des spectacles, des conférences et des tables rondes pour un large public ainsi que des ateliers/formations à l’intention des professionnel-le-s et du public scolaire.
Cette biennale devrait permettre à chacune et chacun de trouver matière à nourrir sa réflexion.
Cette manifestation est un projet du Bureau de
la promotion de l’égalité entre femmes et hommes et de prévention des violences domestiques-BPEV (République et canton de Genève), du Service égalité de l’Université de Genève, de la Commission égalité de l’enseignement secondaire II (DIP) et du Théâtre du Grütli. »

 

Le CLAFG soutient vivement cette manifestation et vous invite à vous rendre sur leur site pour consulter le programme complet.